Les actualités - Eurovision - Croatie
CROATIE 2019 : Cinq minutes avec Luka Nižetić
Imprimer  
Publié le 13 Février 19 à 21h48  / Modifié le 13 Février 2019 à 21h57  Par Dav
La sélection nationale croate, la Dora, fera son grand retour ce samedi après plusieurs années d'absence. L'occasion pour notre site d'en apprendre un peu plus sur les artistes originaires de ce pays de 4,1 millions d'habitants en attendant de pouvoir découvrir leurs contributions respectives dans quelques heures.

Nous commençons cette courte série d'interviews avec Luka Nižetić ! Né le 12 août 1983 à Split, ce chanteur est un habitué des festivals, notamment de la Dora à laquelle il a participé à trois reprises (en 2003, 2005 et 2007). Jusqu'à présent, il a sorti 5 albums studio, mais sa carrière ne s'arrête pas à la chanson puisqu'il a également animé plusieurs émissions de télévision et joué dans une pièce de théâtre. En outre, il a remporté les versions croates de "Danse avec les Stars" (en 2007) et de Celebrity Masterchef (en 2014). Une jolie carrière en somme !


Salut Luka ! Pourquoi as-tu décidé de t'inscrire et d'envoyer une chanson pour la Dora ?

Ce n'était pas prévu. Deux jours avant la fin des inscriptions, j'ai rappelé à Branimir (NDLR : Mihaljević, le compositeur de sa contribution) l'existence de la chanson "Rum tam tejo" (le nom initial de "Brutalero"), lui disant que nous pourrions l'envoyer à la Dora, car elle me semblait idéale pour un tel concours : {elle est} moderne, mémorable, énergique, dansante et complètement différente. Comme il ne s'agissait que d'une version démo, j'ai pensé qu'il me répondrait que nous n'aurions pas suffisamment de temps pour la terminer, mais nous avons réussi à l'arranger, l'enregistrer, la mixer et la matricer en deux jours ! Maintenant, nous sommes ici, à la Dora.

Tu as déjà participé plusieurs fois à la Dora. Comment cette année se distinguera-t-elle de tes précédentes tentatives ?

Je suis de retour après 12 ans. J'avais participé la dernière fois avec "Pusti me u san" en 2007 ! En quelque sorte, je suis nostalgiquement lié au concours, car c'est à cette occasion que j'ai interprété la chanson "Proljeće" qui m'a ouvert la voie à de nombreuses autres belles choses (NDLR : c'est notamment cette chanson qui lui a permis de se faire connaître du grand public).

Chacune de mes participations à la Dora était complètement différente de la précédente, alors cette fois, j'apporte encore quelque chose de nouveau, de frais, quelque chose que le public n'a pas encore vu de ma part.


Que penses-tu de la Dora ? Est-ce que tu as des souvenirs particuliers en lien avec le festival ?

Je suis très heureux que la Dora soit de retour et je constate que le public a également bien réagi à son grand retour. J'ai beaucoup de souvenirs de la Dora. À l'époque, c'était un excellent tremplin pour les jeunes interprètes dans l'optique de se faire connaître du grand public et de promouvoir leurs chansons. J'espère que cela restera comme ça. Le week-end à Opatija (NDLR : la traditionnelle ville hôte de la Dora) était une bonne chose pour tout le monde, c'était de bonnes soirées décontractées dans les bars locaux, beaucoup de rires, de danse, de chansons et de fêtes folles.

Comment a débuté ta collaboration avec Branimir Mihaljević qui a composé ta chanson "Brutalero" ?

Je travaille avec Branimir depuis quelques temps déjà et nous avons déjà sorti quatre excellents singles. "Brutalero", composée par Branimir et Mario Mihaljević, est différente de tout ce que j'ai enregistré jusqu'à présent. Elle est écrite dans une langue qui n'appartient à aucun bassin linguistique et nous laissons les gens l'interpréter à la façon dont ils la ressentiront et l'entendront.

Le renard expérimenté Mario Mihaljević, qui a déjà un lien avec l'Eurovision puisqu'il a déjà écrit les paroles de la chanson de Danijel "Džuli" (Yougoslavie 1983), a très intelligemment joué avec des mots que tu penses comprendre, qui ne veulent rien dire, mais qui sont en réalité tellement reconnaissables. Ceux qui ont entendu la chanson disent qu'elle entre tout de suite en tête et qu'elle est accrocheuse.

Comment décrirais-tu ta chanson en utilisant seulement trois mots ?

Je n'en ai qu'un : brutale !

À quelle mise en scène pouvons-nous nous attendre à la Dora ?

Spectaculaire ! J'ai engagé une équipe qui travaille dur sur la mise en scène. Larisa Lipovac est metteuse en scène et chorégraphe et nous avons conçu ensemble le concept et l'esthétique de la mise en scène. Aleksandar Rapaić s'occupe des animations correspondantes, tandis que les costumes sont confiés à Elfsi. À Opatija, je serai rejoint par deux brillantes danseuses, Mirna Gaberšnik et Petra Hajduk, cette dernière étant occupée depuis quelques années au-delà de nos frontières (cf. le dernier clip de Sam Smith). La mise en scène s'inspire du pop art puisque nous jouerons avec des images de la culture populaire, avec des éléments du réel et aussi animés.

As-tu suivi l'Eurovision ces dernières années ? Si oui, as-tu une chanson favorite ?

Bien sûr que j'ai regardé, qui est fou pour manquer l'Eurovision ? Quand le groupe Riva a gagné en 1989 avec la chanson "Rock Me", j'avais 6 ans et j'ai obligé ma grand-mère Vjeročka à envoyer une lettre à Emilija Kokić, la chanteuse du groupe. Dans la lettre, je lui ai déclaré mon amour et je l'ai félicité pour sa victoire. Peu de temps après, j'ai reçu une réponse. J'ai failli mourir de bonheur ! Je regrette de ne pas l'avoir gardée pour la montrer à Emilija aujourd'hui. Ok, il est clair que "Rock Me" est définitivement ma gagnante, mais parmi les autres chansons, je retiens "Euphoria", "Toy" et "Molitva" parmi les plus récentes, ainsi que "Waterloo" pour ce qui est des plus anciennes !

Le slogan de l'Eurovision 2019 est "Dare to Dream" (Osez rêver). Quel est ton plus grand rêve ?

Je vis déjà mon rêve. J'aime, je suis aimé, je fais ce que je veux, je suis libre et je n'ai besoin de rien de plus.


Notre site tient à remercier Ema Gušavac pour la réalisation de cette entrevue, ainsi que Luka Nižetić pour sa disponibilité et ses réponses détaillées ! Vous pouvez retrouver ce dernier sur ses comptes YouTube, Facebook et Instagram officiels.

Ce samedi 16 février, Luka se produira en huitième position lors de la Dora. Bonne chance à lui ! :)
Les dernières actualités - Croatie
Eurovision 2019 CROATIE 2019 : Cinq minutes avec Luka Nižetić
© Luka Nižetić
Croatie
Les réseaux sociaux


Les événements futurs
20/04
Espagne 2019 :
ES Pre Party 2019
24/04
Russie 2019 :
Moscow Eurovision Party 2019
14/05
Eurovision 2019 :
1re demi-finale
16/05
Eurovision 2019 :
2e demi-finale
18/05
Eurovision 2019 :
Finale
01/06
Russie Junior 2019 :
Finale nationale
03/08
Eurovision 2019 :
Concours Eurovision des Chorales
24/09
Pays de Galles Junior 2019 :
Finale nationale
24/11
Eurovision Junior 2019

© Eurovision-fr.net - 1999-2019 - mentions légales