Informations
FRANCE 2018 : Le bilan complet de Lisbonne
Imprimer  
Publié le 16 Mai 18 à 09h45  / Modifié le 17 Mai 2018 à 09h37  Par DRS2G
Voici venir la 3ème et dernière partie de notre bilan de l'édition 2018 du Concours Eurovision de la Chanson, celle qui nous/vous intéresse le plus, à savoir celui de la France.

C'est le travail d'une année complète qui vient de s'achever que nous allons analyser, du lancement des inscriptions de "Destination Eurovision 2018" le 21 juin 2017 en parallèle à la Fête de la Musique à la divulgation des résultats finaux de "Mercy" ce Dimanche 13 Mai dans la nuit, en passant par les ambitieuses sélections nationales télévisées en janvier dernier ou la tournée européenne fructueuse de nos représentants, le groupe Madame Monsieur, en avril 2018.

Si le travail de la Délégation Française se poursuit dans une très belle dynamique, avec des chiffres très encourageants, il y a quelques points noirs qu'il ne faut pas négliger et à traiter, afin d'être les plus opérationnels et compétitifs possibles en Israël l'année prochaine, très probablement à Jérusalem à la Pais Arena du Mardi 21 au Samedi 25 Mai 2019, avec des répétitions à partir du Dimanche 12 Mai 2019.


Un résultat final en-deçà des espérances

S'il y a bien une seule zone d'ombre dans la participation française à Lisbonne à retenir, c'est bien le résultat final décevant de notre contribution en Finale : 13ème sur 26. Certes, cela représente dans l'absolu le 7ème meilleur résultat français à l'Eurovision sur les 20 dernières participations en date, et nous classons dans la partie gauche du tableau pour la 3ème année consécutive, soit depuis l'accession d'Edoardo Grassi en tant que Chef de Délégation de la France au Concours.

Avec 173 points, nous obtenons 114 points des jurys (8ème sur 26) et 59 points des téléspectateurs (17ème sur 26).
Dans le détail, 22 jurys sur 42 possibles nous ont octroyé des points, dont 12 points de l'Ukraine; et seulement 13 publics sur 42 ont attribué au moins 1 point à "Mercy".
Petit détail amusant d'ailleurs avec nos 59 points du télévote. Cette année ça nous a mis 17e du télévote, l'an dernier ça nous aurait mis... 10e.

Avec les anciens systèmes de vote de l'Eurovision, la France se serait classée différemment : 17ème avec 65 points via la méthode instaurée de 2008 à 2012 inclus (prise en compte uniquement des Tops 10 des jurys et des téléspectateurs afin de déterminer les points de chaque pays votant) et 10ème avec 94 points pour le système mis en place de 2013 à 2015 (prise en compte des classements complets de la 1ère à la 26ème place des jurys et du télévote afin de déterminer les points de chaque pays votant).



© Christophe Mauze-Montole


Autre déception, là il faut retourner en janvier dernier, à savoir les audiences des sélections nationales françaises pour l'Eurovision 2018, "Destination Eurovision", dont le format sera renouvelé pour la saison prochaine, l'a annoncé la Présidente de France Télévisions Delphine Ernotte-Cunci dans le cadre de son déplacement à Lisbonne le weekend dernier pour l'Eurovision 2018.

Les 3 shows télévisés, programmés les 13, 20 et 27 janvier 2018, ont été battus à la fois par les divertissements de TF1 (Arthur et le lancement de The Voice) et par les téléfilms policiers de France 3 (Meurtres à...), avec des audiences et des parts de marché à la baisse au fil des primes.

1ère demi-finale : 2 486 000 TSP (12,4 % de PdM) (3ème derrière TF1 et France 3)
2nde demi-finale : 2 084 000 TSP (10,7 % de PdM) (3ème derrière TF1 et France 3)
Finale nationale : 1 795 000 TSP (8,9 % de PdM) (4ème derrière TF1, France 3 et M6)

Il n'est jamais facile d'instaurer lors d'une 1ère saison un nouveau format de télé-crochet musical, d'autant plus lorsque les programmes de ce genre se sont multipliés ces dernières années (The Voice, Incroyable Talent, Rising Star, bientôt All Together Now sur M6,...), et qui plus est basé sur un programme ayant encore une mauvaise image pour certains, à savoir l'Eurovision.

Des changements seront nécessaires de la part de France 2 et de ITV Studios France (producteur de "Destination Eurovision") pour que le programme devienne plus attrayant et surtout perdure, pour le bien de la Délégation Française à l'Eurovision.


Un groupe, image de marque et de qualité de la France cette année

Soyons honnêtes, notre site est fier que la France ait été représentée par Madame Monsieur. Le message transmis via leur chanson "Mercy" a été entendu et compris d'un public large, divers et cosmopolite, légitimé par le vote du public français en janvier dernier, d'une part, et celui de professionnels de la musique la semaine dernière d'autre part.

Les journalistes, Internautes et fans de l'Eurovision ont littéralement et massivement plébiscité le duo français, à la fois pour leur personnalité, leur univers musical et la qualité de leur contribution sur scène, là où elle prend tout son sens et sa saveur avec ce geste de la main repris par tous sur le pont final.
Acclamés lors de leur tournée promotionnelle européenne (Londres, Tel Aviv, Amsterdam et surtout Madrid) et récompensés pour leur contribution (Prix de la Presse Marcel Bezençon, EFR LEAGUE 2018 et Prix Eurodiena de l'auditoire lituanien, entre autres).

En soi, mettre en lumière auprès d'un auditoire français et international le travail des bénévoles de SOS Méditerranée est une immense valorisation de l'œuvre de Madame Monsieur, plus qu'un microphone de cristal ou des ventes de disques.

Madame Monsieur est aussi à l'image des participants de "Destination Eurovision" : représentatifs de la diversité et de la qualité des artistes et groupes ayant pris part à ces sélections, et plus globalement de la scène musicale française.
Il s'est avéré que notre sélection française n'avait rien à envier aux castings des autres pays participants, que ce soit au niveau musique, production ou communication.
Le public continue à évoquer, bien après Destination Eurovision ou l'Eurovision 2018, des interprètes tels Lisandro Cuxi, Igit, Noée (qui fit partie des chœurs français à Lisbonne avec Allyson Ezell) ou Emmy Liyana, dont le titre "OK ou KO" représentera la France au Concours OGAE Second Chance 2018, avec de fortes chances de victoire.



Revenons aux chiffres : les audiences de l'Eurovision 2018 sur les antennes de France Télévisions la semaine dernière sont très satisfaisantes.

Pour la Grande Finale de l'Eurovision 2018, qui a vu la victoire de Netta Barzilai pour Israël, France 2 a réuni 5,15 millions de téléspectateurs (28,5% de PDA) tandis que la Grande Finale de The Voice, qui a vu la victoire de la jeune Maëlle, sur TF1 est loin derrière : 4,48 millions de téléspectateurs (21,2% de PDA).

Il s'agit de la plus grande audience pour une Finale de l'Eurovision depuis 2009 et, en parallèle, la Finale de The Voice avec l'audimat le plus faible de son histoire.

Record historique également pour la demi-finale de vote de la France le Jeudi 10 Mai 2018 sur France 4 : 724 000 téléspectateurs (3,5% de PDA), soit +150 000 fidèles sur un an.

C'est tout simplement la meilleure audience pour une demi-finale de l'Eurovision sur une chaîne française (France 4 ou France Ô) depuis l'obligation par l'UER (Union Européenne de Radiotélévision) en 2005 de diffuser au moins la demi-finale de vote.


L'implication de France 2, depuis sa reprise en main de l'Eurovision en 2015 sous l'impulsion de Nathalie André, puis l'année suivante par la nomination d'Edoardo Grassi en tant que Chef de Délégation (nommé au Groupe de Référence de l'Eurovision, organe de gouvernance du Concours, cette année) et par la diffusion des 2 demi-finales en direct, a fait replacer la France sur l'échiquier de l'Eurovision, avec une communication plus axée à l'international (venue des représentants aux pré-parties d'Avril et entrevues exclusives avec les blogs Eurovision les plus influents, Wiwibloggs et ESCKAZ en tête) et la participation des médias généralistes français, avec des journalistes avertis traitant de l'Eurovision en toute connaissance de cause (Fabien Randanne de 20 Minutes, Sébastien Barké de Télé Loisirs, Laurent Marsick de RTL, Eric Bureau de Le Parisien, Aurélie Blondel de Le Monde...).

Ce rôle pro-actif de France Télévisions dans le dossier Eurovision s'est illustré cette fin de semaine par la présence à Lisbonne de la PDG de France Télévisions, Delphine Ernotte-Cunci, qui s'est entretenue avec le Superviseur Exécutif des Concours Eurovision, Jon Ola Sund, et dont la réunion a permis d'officialiser à la fois une saison 2 de Destination Eurovision mais aussi le retour de la France au Concours Eurovision Junior de la Chanson, qui se tiendra le Dimanche 25 Novembre 2018 à la Minsk Arena, en Biélorussie.


La France poursuit sa bonne dynamique instaurée en 2015, depuis la dernière place des Twin Twin en 2014, de nouveau considérée comme une nation forte de l'Eurovision, prise au sérieux par les autres délégations, fans et journalistes, faisant preuve de bonne volonté et faisant parler d'elle, en bien qui plus est.
Il reste des obstacles/handicaps (la notion de mise en scène revient souvent) à franchir afin qu'elle soit compétitive, attractive et opérationnelle, prête à remporter le Concours et à s'en charger de son organisation.
La stratégie mise en place par France Télévisions est la bonne option et portera ses fruits à moyen terme, tant bien même que la réorganisation de l'audiovisuel public par le gouvernement actuellement au pouvoir ne nuise pas aux ambitions de la Délégation Française et d'Edoardo Grassi.

Dernières infos sur le même sujet ...
Eurovision 2018 FRANCE 2018 : Sortie de Vu d\'Ici de Madame Monsieur
© France 2 / Madame Monsieur
France
Parlez-en à vos amis

Bientôt...
Calendrier
18/08Eurovision Young Musicians 2018 : 1re demi-finale
19/08Eurovision Young Musicians 2018 : 2e demi-finale
23/08Eurovision Young Musicians 2018 : Finale
25/08Suède 2019 : Finale P4 Nästa
15/09Biélorussie Junior 2018 : Finale nationale
29/09Pays-Bas Junior 2018 : Finale nationale

© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales