Informations
SUISSE : Décès de Lys Assia à 94 ans
Imprimer  
Publié le 24 Mars 18 à 19h21  Par DRS2G
C'est avec une immense tristesse que notre site vient d'apprendre le décès cette nuit à l'âge de 94 ans de la 1ère lauréate du Concours Eurovision de la Chanson en 1956 à Lugano, à savoir Lys Assia.

Cette chanteuse, qui fait partie intégrante de l'histoire de notre Concours, a également représenté la Suisse les 2 années suivantes, en 1957 et en 1958. Chaque année, elle est invitée par l'Union Européenne de Radiotélévision à prendre part à l'Eurovision de l'année et à témoigner pour les journalistes accrédités le Vendredi avant les Finales autour d'une table ronde.


Lys Assia, de son vrai nom Rosa Mina Schärer, est une chanteuse suisse, née le 3 mars 1924, à Rupperswil, dans le canton d'Argovie.
Elle est la fille de Frederic Schärer, propriétaire d'une entreprise de plomberie, et d'une mère d'origine noble. La famille Shärer vit alors à Zurich. Dès son plus jeune âge, Lys suit des cours de danse classique. Elle étudie ensuite au Conservatoire et à l'Académie des Arts de Zurich. Contre l'avis de sa mère, elle décide de se lancer dans une carrière artistique.

Lys fait ses débuts sur scène, alors qu'elle a seize ans. Elle se produit comme danseuse de revue au Corso de Zurich Après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, elle intègre les ballets Riva et se produit devant les troupes françaises. Elle chante pour la première fois en public, à Nice, en 1942, puis intègre l'orchestre d'Eddie Bruner. La même année, le label discographique La Voix de son maître, à la recherche de nouveaux talents, la repère et lui fait signer son premier contrat d'enregistrement.

Après la guerre, Lys est engagée par Radio Basel. Elle entame avec l'orchestre de la radio, plusieurs tournées à l'étranger qui l'amènent à se produire notamment à Madrid et à Paris. En 1948, elle remplace dans une revue du Club des Champs-Élysées, la chanteuse Joséphine Baker, tombée malade. Elle se montre si convaincante que les producteurs du spectacle l'engagent pour la saison.
Lys conquiert le marché allemand en 1950, avec la chanson O Mein Papa, tirée de l'opérette Das Feuerwerk (Le feu d'artifice - connue également sous le nom de Der schwarze Hecht - Le cygne noir), composée par Paul Burkhard.

En 1956, Lys participe simultanément aux sélections nationales allemande et suisse pour la toute première édition du Concours Eurovision de la chanson. Elle échoue à la sélection allemande avec Ein Kleiner Goldener Ring (Un petit anneau d'or), mais remporte la sélection suisse.
Les règles de l'époque permettant à chaque pays de présenter deux chansons, Lys chante deux fois pour la Suisse. Elle interprète tout d'abord en allemand, Das alte Karussell (Le vieux carrousel), puis en français, Refrain.
Pour la seule fois de l'histoire du concours, la procédure de vote demeura secrète. Les résultats complets ne furent jamais publiés et les bulletins de vote du jury, détruits immédiatement. Il n’y eut ni deuxième, ni dernière place. Le président du jury, Rolf Liebermann, monta simplement sur scène pour annoncer la victoire de Refrain. Lors de la reprise de sa chanson, Lys, sous le coup de l'émotion, s'interrompit à la première strophe. Elle s'en excusa : « Je suis tellement émotionnée. Je regrette. On recommence. » Elle se reprit alors et put interpréter une seconde fois Refrain, sous les applaudissements du public.

Lys représente à nouveau la Suisse au Concours Eurovision, en 1957, avec la chanson L'Enfant que j'étais, avec laquelle elle termine septième. Puis, en 1958, avec la chanson Giorgio, avec laquelle elle termine deuxième. À cette occasion, elle devient la première participante de l'histoire du Concours Eurovision à interpréter une chanson recourant à deux langues, l'allemand et l'italien.
Lys fait partie des cinq seuls artistes à avoir participé au Concours Eurovision, à trois reprises consécutives. Les quatre autres sont la néerlandaise Corry Brokken, l'autrichien Udo Jürgens, la norvégienne Ellen Nikolaysen et la saint-marinaise Valentina Monetta.

Lys continue sa carrière et devient l'une des chanteuses les plus demandées en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Elle publie ses chansons simultanément sur les labels Decca et Philips. Sa carrière est à son apogée et elle enchaîne les succès commerciaux. Elle se produit à Paris, New York, Madrid ou encore Buenos Aires. Elle joue devant la reine Élisabeth II d'Angleterre ou le roi Farouk d'Egypte et partage la scène avec Dean Martin et Marlène Dietrich.

Lys Assia publia 13 albums de 1956 à 2008, 14 singles de 1950 à 2005, et joua dans 12 films (tous en langue allemande) de 1952 à 1962.

Les équipes d'Eurovision-Fr.net et d'EFR 12 Radio se joignent à la tristesse de la famille de Lys Assia et présentent leurs plus sincères condoléances aux proches de la chanteuse.

Nous nous quittons sur la victoire de Lys Assia à l'Eurovision 1956 avec "Refrain".

Dernières infos sur le même sujet ...
Eurovision 1956 SUISSE 2018 : Entrevue exclusive avec les ZiBBZ
© Lys Assia
Suisse
Parlez-en à vos amis

Bientôt...
Calendrier
25/09Pays de Galles Junior 2018 : 2e prime
26/09Espagne 2019 : 2e prime
29/09Pays-Bas Junior 2018 : Finale nationale
01/10Israël Junior 2018 : Finale nationale
02/10Pays de Galles Junior 2018 : 3e prime
03/10Espagne 2019 : 3e prime

© Eurovision-fr.net - 1999-2018 - mentions légales