Informations
Interview : SUEDE 2017 - Cinq minutes avec Jasmine Kara
Imprimer  
Publié le 15 Février 17 à 20h03  / Modifié le 15 Février 2017 à 20h05  Par Mathias
En Suède, nous avons une toute nouvelle débutante pour vous ! Et c'est une participation attendue ! Son nom a été beaucoup mentionné ces dernières années, et elle est finalement parmi les candidats cette année !

Découvrez Jasmine Kara !
And in English? Right here!

Salut Jasmine ! Peux-tu d'abord nous dire qui tu es ?


J'ai commencé à faire de la musique le jour de mon onzième anniversaire. A ce moment-là déjà, je savais que j'aimais me produire et faire de la musique, c'était un sentiment génial. Mais ce n'est pas avant quelques années plus tard que j'ai réalisé que la musique était plus qu'un amusement. Je suis passée par une relation adolescente destructrice qui s'est terminée dans une clinique psychiatrique après une tentative de suicide et des mois de mauvais traitements. Mais un jour, un travailleur social de mon département est arrivé dans ma chambre avec une guitare dans les mains, et m'a demandé si je savais en jouer. Ce jour-là n'a pas seulement complètement changé ma vie, mais aussi toute ma perspective de ce que la musique était. Cela sonne cliché mais la musique m'a vraiment sauvé la vie. Et depuis ce jour, je n'ai jamais arrêté de faire de la musique et de lui donner vie.
Le but est d'être en mesure de faire de la musique pour toujours, et de diffuser la joie qu'elle me ramène – vers beaucoup, beaucoup d'autres âmes. Changer pour un monde meilleur à travers la musique – le meilleur outil et un langage universel pour connecter les gens et diffuser paix et amour.

Parle-nous de ta chanson ! A quoi ressemble-t-elle ? Comment te sens-tu à l'idée de faire partie du Melodifestivalen ?


La chanson parle d'amour, et de comment nous avons besoin les uns des autres en tant qu'êtres humains pour survivre. Après toute la folie qui a atteint le monde récemment, je voulais écrire une chanson inspirante et rassurante et à laquelle tout le monde pourrait s'identifier, par rapport à une relation personnelle, une passion (comme la musique dans mon cas) ou n'importe quoi qui n'est pas toujours facile, mais dont tu as besoin. Et tu sais que quand c'est bon, c'est tellement bon que tu as toujours envie de t'y abandonner.
Gravity est assez différente du premier album que j'ai sorti, parce que c'était un album blues/soul avec un son sixties. Celle-ci est plus pop, et sonne plus Eurovision. Je refuse de me concentrer sur un seul genre à travers ma carrière. Je suis une vraie musicienne et la seule façon pour moi de continuer à grandir en musique est d'essayer de nouvelles choses. Et j'adore ce style. :)

Je trouve que l'Eurovision est une chose vraiment très très cool. Comme le sport ou la musique en elle-même, le Concours a un grand impact sur les gens et il les fait se rassembler. C'est un spectacle accueillant et valable pour les gens de tous les âges et de tous les pays. Je suis très contente de pouvoir en faire partie.
J'avais été contactée auparavant par Christer Björkman pour participer, mais cela n'avait pas pu être possible avec mon emploi du temps et mes voyages entre la Suède et les Etats-Unis où je vis. Et honnêtement, j'ai toujours été un peu effrayée de le faire, parce que je sais à quel point c'est énorme, et le choix de la chanson est très important. Mais cela veut dire beaucoup d'avoir cette chance d'être entendue et d'être capable de diffuser mon bonheur et ma passion à tellement de gens. C'est vraiment un rêve devenu réalité.

Je pense qu'il y a un certain type de pression supplémentaire en Suède, en ce qui concerne l'Eurovision. Parce que la Suède a toujours si bien figuré au Concours à travers les années, et qu'il y a tellement de talent ici. Je suis sûre qu'il y en a aussi dans les autres pays, mais les musiciens suédois ont un peu la réputation d'être excellents alors je pense qu'il faut que nous soyons d'un niveau encore supérieur ;)
J'aime beaucoup de nos contributions passées mais 2 de mes favorites sont Eloise d'Arvingarna et Euphoria de Loreen.



Quel est ton point de vue sur le monde, musicalement ?


J'écoute tous genres de musique : de la soul à la musique perse en passant par le hip-hop et le rock. J'ai beaucoup d'artistes suédois favoris mais je citerais Kapten Röd, Sabina Ddumba et Seinabo Sey.
Tupac et Aretha Franklin ont toujours été mes 2 plus grands modèles, héhé. Mais j'aime vraiment, vraiment, tous les types de musique, et je m'ambiance sur la majorité des chansons à la radio et sur les classiques.

J'ai l'impression que l'industrie musicale de la Suède est beaucoup plus égale qu'aux USA, and beaucoup plus simple au niveau des affaires. Je pense que la raison principale pour laquelle il y beaucoup de succès en Suède est qu'il y a une mentalité de super hard work, et le fait que c'est habituellement très facile de travailler avec d'autres paroliers ou producteurs parce que tout le monde fait ce pourquoi il est là et laisse les autres faire ce qu'ils savent faire au sein de l'équipe et nous divisons tout de façon égale, de façon à ce qu'il n'y ait pas de point d'interrogation et plus d'énergie à donner pour ce qui doit être fait.

As-tu des liens avec la France ? Des pensées sur le monde en tant que tel ?


J'ai été à Paris quelques fois ! J'aime vraiment beaucoup la ville. :)
Je suis très inspirée quand je suis là-bas et c'est magnifique et plein de gens cool. J'ai aussi beaucoup collaboré avec des paroliers et des producteurs français comme Dimitri from Paris, Psykott et Glow in the Dark avec mon partenaire d'écriture Farah Achour.

Il y a beaucoup de peur, de haine et de déception. C'est compréhensible après tout ce qui s'est passé dans le monde, mais en même temps j'ai l'impression que les réseaux sociaux aide aussi beaucoup les gens. Il y a plus de pouvoir aux gens maintenant, et c'est plus facile pour n'importe qui d'être entendu. Essayons juste de continuer à propager de bonnes énergies, à montrer de l'amour et à encourager les bonnes actions et les bonnes causes plutôt que d'engranger les mauvaises choses et les trucs négatifs. L'injustice me dégoûte.
La musique, la famille, les amis, les gens et la vie en général sont des causes qui me tiennent à cœur. Et je suis reconnaissante pour tout ce qui arrive dans ma vie en ce moment, et même quand des mauvaises choses m'arrivent je reste reconnaissante, cela me rend toujours plus forte au final. Je souris presque tout le temps, lol. Je rigole beaucoup, et j'apprécie la vie. Mais le plus beau sourire est probablement celui quand je suis sur scène et je suis en apesanteur à ce moment-là.



Jasmine, merci beaucoup pour cette interview ! Ravi de t'avoir dans la compétition ! Avec sa chanson Gravity, elle apparaîtra en quatrième position au cours de la troisième demi-finale du Melodifestivalen ce samedi.
Dernières infos sur le même sujet ...
Eurovision 2017 SUÈDE 2017 : Melodifestivalen - Résultats de la 4ème demi-finale
© 
Suède
Parlez-en à vos amis

Bientôt...
Calendrier
25/03Lettonie 2017 : Eurovision PreParty Riga
26/03France 2017 : Meeting des Previews OGAE France
02/04Royaume-Uni 2017 : London Eurovision Party 2017
05/04Israël 2017 : Israel Calling
08/04Pays-Bas 2017 : Eurovision In Concert 2017
15/04Espagne 2017 : Eurovision Spain Pre Party

© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales