Informations
FRANCE 2010 : scandales dans la presse
Imprimer  
Publié le 24 Février 10 à 09h55  Par Franck
Le Concours Eurovision de la Chanson fait beaucoup parler de lui dans la presse, en France, ces derniers jours. Depuis que Jessy Matador est nommé représentant de la France dans la prochaine édition du Concours à Oslo, la presse fait part de nombreux échos émanant des fans de l'Eurovision.

Tout commença le 20 février avec un article de Gaëlle Placek sur le site internet de Télé-Loisirs. Les membres du fan-club français de l'Eurovision (Eurofans/OGAE) y font part de leur désaccord sur le choix de cet artiste. Leur surprise vient d'abord du manque de notoriété de Jessy Matador dans le public ce qui va à l'encontre du choix engagé l'année dernière avec Patricia Kaas. En 2009, le diffuseur de l'Eurovision France3 avait obtenu une excellente audience avec 32% de parts de marché et un retour dans le top10 pour la France à l'Eurovision. Les fans se posent la question si France3 n'est pas en train de saborder l'audimat.
Autre reproche fait à la chaîne publique, c'est l'association de notre chanson pour l'Eurovision avec un hypothétique hit de l'été de France2, dont on connait les aléas les années précédentes, et surtout le lien affiché avec la Coupe du Monde de Football. D'après les fans, l'Eurovision est sacrifié pour la promotion d'un autre événement.
De nombreux fans se demandent également si FranceTélévision veut vraiment remporter ce Grand-Prix, de plus en plus doutent de sa réelle motivation. Quand on sait que le pays gagnant du Concours Eurovision de la Chanson doit l'organiser l'année suivante...
Les Eurofans rappellent dans l'article les contre performances françaises depuis 1999, année où l'Eurovision a été repris sur France3. Seulement trois top10 pour la France (Natasha St Pier en 2001, Sandrine François en 2002 et Patricia Kaas en 2009).

Le 23 février dans France Soir, Sébastien Catroux signe un article où il rapproche la ire des fans de l'Eurovision avec les premiers artistes approchés par France3, Christophe Willem, Emmanuel Moire, Anggun ou encore Arielle Dombasle. Le journaliste donne ensuite la parole à Nicolas Pernikoff, patron des variétés de FranceTélévisions. Ce dernier précise que le choix s'est porté sur Jessy Matador car « Il a un véritable talent, son album à venir est cohérent. Il va sortir au moment du concours avec l’appui de France Télévisions. Et puis nous étions en discussion avancée avec Christophe Willem, mais ça ne s’est pas fait. ». Concernant les critiques des fans de l'Eurovision, M. Pernikoff répond : « Ils n’ont pas encore entendu la chanson, donc ils ne peuvent pas vraiment juger. De plus, il est faux de penser que l’Eurovision ne fait pas de bonnes audiences quand le candidat français n’est pas connu. La preuve, lorsque Virginie Pouchain avait concouru en 2006, les audiences étaient excellentes. J’entends aussi çà et là que Jessy Matador est d’origine congolaise. Et alors ? ».
Il commente aussi les chances de la France de remporter le concours :
« Nous arrivons avec quelque chose de festif, d’entraînant, dans la veine du groupe Magic System. Nous allons tout tenter, même s’il faut prendre en compte la complexe dimension géopolitique du partage des voix à cause de laquelle les pays voisins se soutiennent. L’an passé, Patricia Kaas en a d’ailleurs fait les frais. ».

Il faut rappeler par rapport aux déclarations de Monsieur Pernikoff, qu'en 2006 la situation du Concours était un peu particulière avec la participation du groupe de hard-rock Lordi représentant la Finlande. C'était la première fois en effet que ce genre musical était représenté à l'Eurovision, par un groupe qui avait déjà une certaine notoriété européenne chez les fans de hard rock. Nous avons nous mêmes reçus sur notre forum de nombreux nouveaux membres français fans de hard rock qui venaient se renseigner sur le Concours. Le soir de l'Eurovision, ces fans de hard-rock, ont surement ajouté un supplément d'audimat que France3 n'aurait peut-être pas eu sur le seul nom de Virginie Pouchain. La suite est connue, le groupe de hard-rock finlandais a remporté le Concours et Virginie Pouchain s'est classée 22e sur 24.

On parle aussi dans la presse française de la sélection espagnole, c'est assez rare pour être souligné, c'est Le monde qui reprend une dépêche de l'AFP le 23 février. L'article rappelle l'épisode consternant du rappeur John Cobra participant à la finale espagnole de lundi soir. John Cobra présentait une chanson rap « Carol ». Il s'est fait copieusement hué par le public. Furieux, le chanteur a alors mimé la masturbation tout en adressant des insultes à caractère sexuel au public.
La présentatrice, qui avait tenté de calmer le rappeur, a ensuite présenté des excuses aux téléspectateurs. Le président de la radio-télévision espagnole a du en outre s'expliquer le lendemain devant une commission sénatoriale.
Dernières infos sur le même sujet ...
Eurovision 2010 FRANCE 2018 : Christophe Willem et André Manoukian, commentateurs des demi-finales sur France 4
© myspace.com/jessymatador
France
Parlez-en à vos amis

Bientôt...
Calendrier
27/04Géorgie Junior 2018 : Quart-de-finale
04/05Géorgie Junior 2018 : Demi-finale
06/05Eurovision 2018 : Fête d'ouverture
08/05Eurovision 2018 : 1re demi-finale
10/05Eurovision 2018 : 2nde demi-finale
11/05Géorgie Junior 2018 : Finale nationale

© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales