EUROVISION : 70 ans de la Fondation de l'UER
Publié le 12 Février 20 à 08h09 / Modifié le 13 Février 2020 à 17h07 Par DRS2G
C'est un anniversaire important à nos yeux que nous célébrons ce Mercredi 12 Février 2020, une naissance sans qui notre site n'aurait jamais vu le jour.

En effet, en Suisse, fut fondé le 12 Février 1950, il y a exactement 70 ans, l'Union Européenne de Radiotélévision (UER) ou, en anglais, European Broadcasting Union (ou EBU).

L'Union Européenne de Radio-Télévision est la plus importante association professionnelle de radiodiffuseurs nationaux dans le monde avec 116 Membres actifs dans 56 pays d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, et 43 Membres associés dans le monde.
Elle fût fondée le 12 Février 1950 par les pionniers de la radio et de la télévision en Europe occidentale.
En 1993 elle a fusionné avec l'Organisation Internationale de Radiodiffusion et de Télévision (O.I.R.T.) qui était son équivalent dans les pays d'Europe de l'est.

Installée à Genève, elle agit pour le compte de ses Membres, négocie les droits de diffusion des grands événements, exploite les réseaux Eurovision et Euroradio.
C'est l'instance qui coordonne l'organisation du Concours Eurovision de la Chanson et de ses variantes (Eurovision Junior, Concours Eurovision des Jeunes Danseurs & Musiciens, Eurovision Choir).
L'UER n'est liée en aucune manière aux institutions politiques européennes (Union Européenne, Commission Européenne, Parlement Européen etc).



© UER / EBU


Dans le milieu des années 50, au cours des réunions de l'U.E.R., les représentants Italiens sont intarissables à propos d'un nouveau Festival de chansons Italiennes, organisé par la RAI (Télévision Italienne). Ce Festival de Sanremo semblait avoir énormément de succès. À cette époque, les jeunes télévisions cherchaient sans cesse des émissions nouvelles pour enrichir leurs grilles de programmes. C'est alors que vient à l'idée d'un responsable Suisse, Marcel Bezençon, d'internationaliser ce Festival de Sanremo en lui donnant une dimension européenne.
Après moult propositions, on arrivait sous la plume de Marcel Bezençon à élaborer le premier règlement pour une première édition de ce qu'on appelait "Le Grand-Prix Eurovision de la Chanson Européenne", nom donné pour la première fois par un journaliste britannique. Ce règlement jetait les bases d'une formule dont certains éléments existent encore aujourd'hui où n'ont été réformés que récemment.

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, l'Eurovision n'a jamais eu pour objectif de donner leur chance à des artistes débutants. En fait les différents pays participants choisissent comme ils l'entendent la chanson devant les représenter. Ils ont une totale liberté quand au professionnalisme éventuel des artistes ou leur nationalité. Souvenez-vous : Céline Dion a gagné l'Eurovision en représentant la Suisse. L'objectif de l'Eurovision tremplin de nouveaux artistes a par contre été souvent affiché par les pays participants pour leurs sélections nationales.

C'est en Mai 1956 au Teatro Kuursaal de Lugano, en Suisse, que vit le jour le 1er Concours Eurovision de la Chanson, remporté par Lys Assia.



Après ce succès d'une "Semaine d’échanges internationale" en 1954, Marcel Bezençon et les vice-présidents de la commission des programmes de l'UER, Jean d’Arcy et René C. McCall, sont convaincus qu’il faut prendre chaque année une initiative nouvelle pour promouvoir la télévision.
Fin Janvier 1955, la commission des programmes de l’UER, réunie à Monte-Carlo, approuve l’étude de deux projets : un concours européen de la chanson et une coupe Eurovision d’artistes amateurs de divertissement (Top Town Programme) qui, moins convaincante que le concours, sombrera en cours de route.
L’Assemblée Générale de l’UER, réunie au palais Corsini, à Rome, le 19 Octobre 1955 et présidée par Sir Jan Jacob, directeur général de la BBC, approuvera l’organisation d’un Grand Prix européen de la chanson, qui aura lieu, sur proposition de la délégation suisse, à Lugano au printemps 1956 avec sept pays participants.
Avec ce Concours, l’UER voulait frapper un grand coup à l’échelle européenne. Mission accomplie : aujourd’hui c'est plus de 40 pays participants et une audience de plusieurs centaine de millions de téléspectateurs chaque année !

Marcel Bezençon était Directeur de la SSR (Société Suisse de Radio-Télévision) lorsqu'il occupa successivement le poste de Président de la Commission des programmes de l'UER et le poste de Président de l'UER.
Du Concours Eurovision de la Chanson il dira "C'est une invention qui a réussi" ... surement bien au delà de ce qu'il aurait pu imaginer. Il est décédé à Lausanne en 1981 à l'âge de 74 ans. Depuis 2002 des Prix Marcel Bezençon attribués par des jurys différents, récompensent les artistes et les compositions de l'Eurovision.

© Eurovision-fr.net - 1999-2019 - mentions légales