Concours Eurovision de la Chanson 1998

Sir Terry Wogan et Ulrika Jonsson

43e Concours Eurovision de la Chanson 1998
9 mai 1998 au National Indoor Arena à Birmingham au Royaume-Uni
Présenté par Sir Terry Wogan et Ulrika Jonsson

Présentation
La B.B.C. avait attendu 16 ans avant d'organiser une nouvelle fois le Concours Eurovision de la Chanson. Après la victoire de Katrina And The Waves, il fût immédiatement décidé que l'évènement n'aurait pas la même organisation que les précédentes éditions produites au Royaume-Uni.

Plusieurs villes étaient en compétition pour accueillir la finale. Finalement le choix s'est porté sur Birmingham et le National Indoor Arena, un stade couvert de 4 500 places qui avait été inauguré en 1991. Le critère de participation au Concours n'avait pas changé, 25 pays avait donc rendez-vous le 9 mai au N.I.A.

Pour présenter l'émission, qui d'autre que Sir Terry Wogan pouvait assurer l'accueil des téléspectateurs ? En effet il apparaissait évident que "Uncle Terry" occupe l'un des premiers rangs de la présentation. Pour ceux qui l'ignorent encore, Terry est le Monsieur Eurovision de la B.B.C. Il commentait le Concours Eurovision de la Chanson tous les ans de 1971 à 2008 sur la radio et télévision publique britannique, en plus de ses autres émissions de radio ou télévision régulières. Il est très connu du public d'outre-manche et des fans du Concours Eurovision de la Chanson. Terry ne restera toutefois pas seul dans cette tâche, Ulrika Jonsson fût désignée pour l'aider. Elle est d'origine suédoise et poursuit une brillante carrière de présentatrice d'émission de divertissements sur les antennes britanniques. À l'époque du Concours, elle présentait un jeu sportif qui se déroulait régulièrement au National Indoor Arena justement.
National Indoor Arena   Le décor Eurovision 1998
National Indoor Arena   Le décor

Le décor très étendu, en trois parties, à gauche l'orchestre sous des arches représentant des ours polaires qui se prolongeaient sur la scène au centre de laquelle était disposée une queue de baleine en train de plonger. Une structure plus élevée à droite accueillera Ulrika pour la présentation du vote en deuxième partie d'émission.

Pour les cartes postales, la BBC avait même eu la délicatesse de consulter un tant soit peu les fans du Concours. En définitive, elles ne présentaient plus les artistes, chacune sur un thème propre à la Grande Bretagne, divisée en deux parties l'une montrant le sujet dans l'ancien temps et l'autre en version contemporaine. Ces petits films souvent humoristiques réconciliaient le public européen avec par exemple la gastronomie anglaise.
Croatie, Grèce
L'ouverture du concours se faisait tout en douceur avec la chanson croate. Danijela avait déjà représenté son pays en 1995 avec le groupe Magazin. Cette fois, en soliste elle veut prolonger la nuit pour profiter plus longtemps de son amour dans "Neka me ni svane" (Que l'aube ne se lève pas pour moi). Très remarqués le jeté de manteau au milieu de la chanson et la présence en scène de cette superbe artiste.
Danijela (Croatie)   Danijela (Croatie)
Danijela (Croatie)

Très polémique la Grèce à Birmingham. Le groupe Thalassa avec "Mia krifi evaisthissia" (Sensibilité secrète), pendant la semaine des répétitions, avaient en effet menacé de se retirer du Concours car il ne l'appréciait pas. On ne s'attendait pas à un bon résultat pour la chanson hélénique, une ballade rapide. C'est peut être pour cette raison que le groupe aurait souhaité abandonner la compétition.
France, Espagne
France 2 avait choisi de placer la participation française sous le signe de l'exotisme. La musique, l'artiste et même les commentatrices étaient originaires des caraïbes. La chanson était un reggae lent et entrainant sous le titre "où aller". L'interprète, Marie Line avait chanté en tant que choriste pour des grands groupes de zouk. Les commentatrices, le duo de chanteuses Native, réalisaient là leur rêve, de commenter la compétition. L'ensemble était bien arrangé et la France n'avait pas à rougir de sa participation. Malheureusement, nous ne marquerons que très peu de points, seuls deux pays nous ont accordé des notes trop faibles.

En Espagne on avait choisi un séducteur, Mikel Herzog, avec sa chanson "¿Qué voy a hacer sin ti?", un "Que vais-je faire sans toi ?" sur la rupture amoureuse bien sur.
Marie-Line (France)   Mikel Herzog (Espagne)
Marie-Line (France)   Mikel Herzog (Espagne)
Suisse, Slovaquie, Pologne
La chanson suisse était composée par Egon Egemann qui avait représenté la confédération en 1990, il jouait lui même du violon sur scène aux cotés de Gunvor Guggisberg. La voix de l'artiste et la chanson "Lass'inh" (Laisse le s'en aller), n'étaient pas inintéressantes, mais passaient sans se faire remarquer. La Suisse finira le concours sans avoir marqué le moindre point.

Katerina Hasprova est la fille d'artistes slovaques très connus dans leur pays. Elle a beaucoup de classe, et défendait très bien "Modlitba" (La prière).
Katerina Hasprova (Slovaquie)   Sixteen (Pologne)
Katerina Hasprova (Slovaquie)   Sixteen (Pologne)

La Pologne fait encore confiance à une chanson rythmée, légèrement folk. Le groupe Sixteen, avec Renata Dabkowska comme interprète principale, interpréta avec beaucoup de bonne humeur "To takie proste" (C'est si simple) sur l'indécision de l'amour. Un bon numéro.
Israël
Dana International la représentante d'Israël avait fait parler d'elle bien avant le Concours. Dès l'annonce de sa sélection, elle devint la star de cet Eurovision. Elle s'était classée deuxième à la finale Israélienne en 1995. Cette fois, au cours d'une sélection interne, elle fût désignée pour représenter le pays. Sa particularité résidait dans le fait qu'il s'agissait d'un transexuel. Israël pourtant réputé pour être un pays conservateur avait fait là le choix de la différence, plaçant sa représentante sous les feux des médias et des critiques des religieux. Elle présentait "Diva" une chanson en hommage aux femmes de l'histoire, sur un rythme gentiment dance. Pour sa tenue de scène, il faut rendre hommage à Jean-Paul Gaultier qui lui confectionna ses deux robes. Tout faisait penser qu'elle ne pouvait pas perdre.
Dana International (Israël)   Dana International (Israël)
Dana International (Israël)
Allemagne
Un enfant terrible, un acrobate, un clown... appelé le comme vous voudrez mais Guildo vous aime. C'est en effet la déclaration qui est le titre de sa chanson "Guildo hat euch lieb". Guildo Horn jouait la fantaisie sur la scène, descend caresser le public au premier rang et pour finir escalade des structures du décor. Les fans, et notamment les allemands, étaient outrés rien qu'à l'idée de sa sélection. Toutefois son numéro très visuel ravira les téléspectateurs.
Guildo Horn & Orthopädischen Strümpfe (Allemagne) Guildo Horn & Orthopädischen Strümpfe (Allemagne) Guildo Horn & Orthopädischen Strümpfe (Allemagne) Guildo Horn & Orthopädischen Strümpfe (Allemagne)
Guildo Horn & Orthopädischen Strümpfe (Allemagne)
Malte, Hongrie
Chiara, la représantante de Malte, était elle sur un terrain bien plus calme. Une ballade qu'elle chantait seule en scène pour "The one that I love", celui qu'elle aime. Des chandeliers avaient été disposés autour d'elle, donnant un éclairage particulier.
Chiara (Malte)   Chiara (Malte)
Chiara (Malte)

Bien que Charlie soit une grande vedette en Hongrie, sa chanson "A holnap már nem lesz szomorú" (Demain ne sera plus triste) était très spéciale et trop nationale pour être bien comprise par le public européen.
Slovénie, Irlande
La chanson slovène était toute empreinte d'émotion très bien rendue par l'interprétation de Vili Resnik. Il chantait "Naj bogovi slišijo" (Tous les dieux entendez moi) une ballade sur la douleur de la séparation.

L'Irlande était très surveillée depuis qu'elle avait cumulée quatre victoires en cinq ans. Dawn Martin, comme dans les contes de fées avait quitté son métier de coiffeuse pour devenir chanteuse. Elle demandait "Is always over now" (Toujours est-il déjà fini), encore une chanson sur la rupture.
Vili Resnik (Slovénie)   Dawn Martin (Irlande)
Vili Resnik (Slovénie)   Dawn Martin (Irlande)
Portugal, Roumanie
José Cid était responsable d'un des meilleurs classement du Portugal en 1980. En 1998 il écrivit "Se eu te pudesse abraçar" (Si je pouvais t'embrasser), une ballade rapide et folk pour le groupe Alma Lusa dans lequel il jouait lui même de l'accordéon. La chanson était plaisante, mais l'artiste principale Inês Santos bougeait peut être un peu trop.

La Roumanie n'avait particpé qu'une seule fois au Concours en 1994. Pour cette deuxième participation, Malina Olinescu offrait une très belle ballade de variété, son crédo "Eu cred". Seule en scène, elle démontra qu'elle avait une voix magnifique. Elle aussi fît passer beaucoup d'émotions dans son interprétation.
Alma Lusa (Portugal)   Malina Olinescu (Roumanie)
Alma Lusa (Portugal)   Malina Olinescu (Roumanie)
Royaume-Uni
Nos hôtes britanniques avaient choisi Imaani. Elle interprétait "Where are you" (Où es-tu) s'apparentant à du R. N' B. un peu rythmé. Très apprécié d'un public plus jeune, elle eut du mal à obtenir sa 2e place.
Imaani (Royaume-Uni)   Imaani (Royaume-Uni)
Imaani (Royaume-Uni)
Chypre, Pays-Bas
Michalis Hajiyianni, l'artiste chypriote est plutot beau garçon. C'est un bon début. Il interprétait une chanson sur le renouveau "Genesis", c'est original. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il donna tout ce qu'il avait, notamment sa très belle voix, pour essayer d'offrir à son pays sa première victoire.

Quand Edsilia Rombley voit son amour, elle succombe sous le charme, c'est le thème de la chanson "Hemel en aarde" (Ciel et terre). La chanson était un peu dans le style de "Vrede" qui avait représenté les Pays-Bas en 1993 avec beaucoup de succès. Une excellente interprétation très bien distribuée, elle méritait certainement le meilleur classement des Pays-Bas depuis leur victoire de 1975.
Michalis Hajiyianni (Chypre)   Edsilia Rombley (Pays-Bas)
Michalis Hajiyianni (Chypre)   Edsilia Rombley (Pays-Bas)
Suède, Belgique, Finlande
La chanson suédoise "Kärleken är" (L'amour est) était une ballade classique. Jill Johnsson, son interprète, avait fait un duo avec son compatriote Jan Johansen qui avait représenté la Suède en 1995. Le succès de ce duo l'avait propulsé vers une carrière solo.

La Belgique certainement lasse de ses mauvais classements de ces dernières années avait choisi une équipe bien plus professionnelle. Philippe Swan l'auteur compositeur de "Dis Oui" s'était illustré dix ans auparavant avec son tube "Dans ma rue". La chanson belge était moderne et correspondait bien avec l'artiste. La jeune Mélanie Cohl appelait son compagnon à s'adonner entièrement à leur amour. Une bonne production.
Jill Johnsson (Suède)   Mélanie Cohl (Belgique)
Jill Johnsson (Suède)   Mélanie Cohl (Belgique)

Pour son retour la Finlande pariait sur une chanson aux accents folks et un texte tenant en une ou deux phrases. C'était le groupe Edea qui interprétait "Aava" (Vastes étendues).
Norvège, Estonie, Turquie, Macédoine
La Norvège prenait par contre de l'avance. Les chansons pouvaient être présentées à la sélection nationale en norvégien ou en anglais. Lars A. Fredriksen avait d'ailleurs initialement chanté sa chanson en anglais ("Always Summer") et celle-ci reçu une adaptation en novégien "Alltid sommer" (Toujours l'été) pour l'interprétation sur la scène du N.I.A. Cette chanson pop était très dynamique, sur la joie d'être amoureux. Dans l'esprit boy band, Lars et ses choristes offrait un bon titre pour la Norvège.

La chanson estonienne "Mere lapsed" (Les enfants de la mer) compare l'amour à un voyage en bateau. L'analogie vient des météos différentes que peut rencontrer un bateau durant sa traversée et des différentes situations, tristes ou joyeuses, que peut vivre un couple. Ce n'était pas une mauvaise idée et le joli regard de l'artiste Koit Toome au piano était aussi un point positif dans cette contribution.
Lars A. Fredriksen (Norvège)   Koit Toome (Estonie)
Lars A. Fredriksen (Norvège)   Koit Toome (Estonie)

La Turquie était représentée par Tüzmen avec sa chanson "Unutamazsın" (Tu ne peux l'oublier) une ballade triste et assez démodée.

Malgré le fait que la Macédoine avait présenté une chanson au Concours Eurovision de la Chanson en 1996, celle-ci ne se qualifia pas pour la finale. Pour finir la partie chanson, Vlado Janewski au look de Daniel Guichard, offrait une ballade disant "Ne zori, zoro" (L'aube ne te lève pas), curieusement très similaire au titre croate qui passait en première position.
Entracte
On nous a réservé à Birmingham un entracte époustouflant. Plusieurs artistes musiciens, chanteurs, danseurs offrirent un vrai spectacle démontrant les multiples facettes de l'ancien Empire Britannique. Ces différentes troupes on joué en compagnie de Vanessa Mae au violon et de la cantatrice Lesley Garrett.
Vanessa Mae & Lesley Garrett   Vanessa Mae & Lesley Garrett
Vanessa Mae & Lesley Garrett
Vote, Résultats
Suite à l'expérience de l'année précédente, la procédure de vote des téléspectateurs par téléphone, le télévote, devenait la règle. Un grand nombre de pays ont adopté ce système, qui sera quelques années plus tard complètement obligatoire.

Au National Indoor Arena, c'est Ulrika qui appela les différents porte paroles. Le vote fût principalement un match entre Dana International (Israël) et Chiara (Malte). Jusqu'au dernier moment leur différence de points était très faible, tenant les téléspectateurs en haleine. C'est finalement une victoire historique d'Israël et surtout la victoire d'un transexuel qui marqua les esprits. Cette victoire portait de nombreux symboles liés aux communautés homosexuelles, bi ou transgenre. Ce fût également la victoire de l'appel à la tolérance envers ces communautés en Israël, où des responsables politiques religieux avaient rejeté la sélection de Dana International.

Le Royaume-Uni et Imaani se classaient 2e au dernier vote, Chiara pour Malte, après avoir fait un si bon vote, ne se classa finalement que 3e. Pourtant très controversée Guildo et la chanson allemande arrivaient quand même à se clasesr 7e.
La reprise de la chanson gagnante par Dana International   La reprise de la chanson gagnante par Dana International
La reprise de la chanson gagnante par Dana International

La chanson "Diva" devint un grand succès européen, notamment dans les clubs.
© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales