Concours Eurovision de la Chanson 1997

Ronan Keating et Carrie Crawley

42e Concours Eurovision de la Chanson 1997
3 mai 1997 au Point à Dublin en Irlande
Présenté par Ronan Keating et Carrie Crawley

Présentation
Pour la 4e fois en 5 ans la RTÉ s'est chargée de l'organisation du Concours Eurovision de la Chanson. On a bien senti que la télévision irlandaise mettrait moins de moyens dans cet évènement. Le 3 mai les 25 participants se retrouvaient une nouvelle fois au Point Theatre.

La méthode d'admission avait encore changé. Désormais les pays seront classés selon une moyenne des points obtenus sur les 5 derniers concours et les différents pays ne seront pas relégués plus d'un an. Les pays participants sont donc ceux n'ayant pas pu participer en 1996, les quatre grands contributeurs (Allemagne, Espagne, France et Royaume-Uni) le gagnant de l'année précédente et les meilleurs pays au classement par la moyenne jusqu'à obtention du nombre limite de participants fixé à 25.

Les présentateurs choisis par la RTÉ étaient assez différents, Carrie Crawley une ancienne enseignante reconvertie dans la télévision, elle présentait plusieurs émissions pour enfants en irlandais. Ronan Keating, est bien sur la grande vedette que nous connaissons. À cette époque compositeur et chanteur principal du boys band irlandais Boyzone.

Le superbe décor était constitué d'une arche et en arrière scène d'un tunnel où étaient accrochés des moniteurs diffusant des couleurs et des images. Le tout donnait l'aspect d'une cathédrale cathodique sortie de l'imagination de Paula Farell et John Casey. Ce décor nécessita 10 jours de montage.

Pour débuter l'émission un simple générique basé sur l'image de la scène couplée avec le logo représentant l'union musicale de l'Europe en Irlande, l'étoile représentant l'Irlande. Le logo fût dessiné par Rory Kelleher. Carrie et Ronan présentèrent leurs vœux de bienvenue principalement en anglais avec quelques phrases en français et en irlandais. Les artistes n'apparaissaient pas dans les cartes postales. On s'est contenté de les faire apparaître à la fin de celles-ci dans un décor composé de moniteurs. De temps en temps au début d'une carte postale, un ancien participant du Concours Eurovision de la Chanson apparaissait dans un écran pour parler de sa participation et donner ses voeux de succès aux participants de cet Eurovision. Ainsi avons nous vu Céline Dion, Julio Iglesias, une partie du groupe Abba et une majorité de vainqueurs irlandais.
Chypre
Hara et Andreas Constantinou sont frères et sœurs de même que Costantina leur auteur/compositeur. La chanson Chypriote parle de leur patrie qu'ils appellent "Mana mou" (Ma mère). Sur un rythme oriental, mélant mélopées et chanson grecque les artistes chypriotes occupaient bien la scène et obtinrent un bon succès.
Hara Constantinou & Andreas Constantinou (Chypre)   Hara Constantinou & Andreas Constantinou (Chypre)
Hara Constantinou & Andreas Constantinou (Chypre)
Turquie
Şebnem Paker avait déjà représenté la Turquie l'année précédente. En 1997, avec "Dinle" (Écoute) son rythme est plus oriental. La chanson parle d'amour et Şebnem et le groupe Etnik offre une formidable interprétation.
Şebnem Paker (Turquie)   Şebnem Paker (Turquie)
Şebnem Paker (Turquie)
Norvège, Autriche, Irlande
Tor Endresen est un peu le Poulidor des finales norvégiennes. Il y avait participé tant de fois sans jamais gagner. Cette fois était la bonne pour une victoire nationale mais on peut reconnaître qu'il avait participé dans le passé avec de meilleures chansons. Ce "San Francisco" rentrera au pays sans point.

Bettina Soriat était choriste en 1996. Actrice, danseuse elle avait participé à plusieurs comédies musicale. Sa chanson au titre anglais "One Step" (Un pas) d'un style nouveau parle de l'incompréhension dans le couple. L'équipe autrichienne bénéficiait aussi d'une excellente chorégraphie très dansante.
Bettina Soriat (Autriche)   Marc Roberts (Irlande)
Bettina Soriat (Autriche)   Marc Roberts (Irlande)

La question que tout le monde se posait ce soir là : "L'Irlande peut-elle encore gagner ?" C'était devenu la boutade à la mode de dire que l'Irlande gagnait le Concours Eurovision de la Chanson tous les ans. Marc Roberts avait là un lourd challenge reposant sur ses épaules car il faisait partie des favoris. Sa ballade "Mysterious woman" (Femme mystérieuse) n'avait rien d'original, mais était bien interprétée.
Slovénie, Suisse, Pays-Bas
Une très belle ballade slave représentait la Slovénie. Sa superbe artiste, Tanja Ribič est actrice et chanteuse. Dans sa chanson "Zbudi se" (Réveille-toi) elle exhorte le prince charmant à se réveiller et à l'aimer.

La chanteuse helvétique, Barbara Berta, était plus habituée à un répertoire afro-cubain. Ici une chanson plus dans le style variétés "Dentro di me" (En moi), où elle dit qu'elle veut ressentir l'amour au plus profond d'elle même.
Tanja Ribič (Slovénie)   Mrs Einstein (Pays-Bas)
Tanja Ribič (Slovénie)   Mrs Einstein (Pays-Bas)

Voici bien des droles de dames ! On peut comparer le groupe, Mrs Einstein, et la chanson "Niemand heeft nog tijd" (Personne n'a le temps) à ce feuilleton des années 70. Ce girls group décalé représentant les Pays-Bas avec dynamisme et bonne humeur n'obtint néanmoins pas un bon résultat.
Italie
Un grand moment à plus d'un titre. D'abord c'est le retour de l'Italie après trois ans d'absence. Et quel retour ! La chanson gagnante du Festival de Sanremo "Fiume Di Parole" (Fleuve de paroles) interprétée par le duo Jalisse représentait nos voisins. La voix d'Alessandra Drussian est absolument magnifique. La chanson parle du retour du mari infidèle. Un grand favori.
Jalisse (Italie)   Jalisse (Italie)
Jalisse (Italie)
Espagne, Allemagne, Pologne
L'Espagne aussi mise sur le professionnalisme de son interprète Marcos Llunas. Cet espagnol vivant entre Barcelone et Miami cumulait déjà les disques d'or des deux cotés de l'Atlantique. Il était connu dans son pays bien sur mais aussi dans toute l'Amérique Latine et les États-Unis. Sa chanson "Sin rencor" parle d'une séparation sans rancœurs. Il en fit une interprétation brillante.

Après son éviction de la finale de l'Eurovision l'année précédente, l'Allemagne était revenue à une chanson plus classique. Toutefois Bianca Shomburg était peut être un peu trop débutante. Sa chanson "Zeit" (Temps) écrite encore une fois par Ralph Siegel et Bernd Meinunger parlait du temps qui passe.
Marcos Llunas (Espagne)   Anna Maria Jopek (Pologne)
Marcos Llunas (Espagne)   Anna Maria Jopek (Pologne)

L'artiste polonaise, Anna Maria Jopek, était par contre une bonne professionnelle de la musique et de la chanson. Elle offrait la première chanson plus rythmée présentée par ce pays. C'est une réussite à n'en pas douter. Sa chanson "Ale jestem" (Mais je suis) est sur sa conception de la vie joyeuse et musicale.
Estonie, Bosnie-Herzégovine, Portugal
Maarja-Liis Ilus avait obtenu dans un duo le meilleur classement pour l'Estonie l'année précédente. La voilà de retour seule, dans une chanson "Keelatud maa" (Terre interdite) parlant de son amour disparu le comparant à une terre interdite. Cette chanson mets bien la voix de Maarja-Liis en valeur, comme si elle avait été écrite pour elle.

Très sérieusement Alma Čardzić a interprété cette chanson légère sur la séparation. Ce "Good-Bye" bien interprété aurait supporté un peu plus de fantaisie. Alma avait déjà représenté son pays en 1994.

Célia Lawson et son groupe de choriste en lunettes noires, représentant le Portugal, ont donné une bonne interprétation de "Antes do adeus" (Avant les adieux) sur la rupture amoureuse.
Maarja-Liis Ilus (Estonie)   Alma Čardzić (Bosnie-Herzégovine)
Maarja-Liis Ilus (Estonie)   Alma Čardzić (Bosnie-Herzégovine)
Suède, Grèce, Malte
Le groupe représentant la Suède s'appelle Blond et ils sont blonds. C'était la mode des boys band à l'époque et bien sur l'Eurovision ne pouvait pas y échapper. Ce titre très entraînant n'a pas donné lieu à la chorégraphie attendue. Ils sont Patrik, Gabriel et Jonas.

Plus traditionnel, la chanson grecque est  très empreinte de folklore local. Marianna Zorba est professeur de musique dans son pays et avait déjà enregistré deux disques. Sa chanson "Horepse" (danse) parle de la découverte de l'amour.
Blond (Suède)   Debbie Scerri (Malte)
Blond (Suède)   Debbie Scerri (Malte)

Les fans maltais du Concours étaient bien persuadés que leur pays allait gagner. Cette ballade est vaguement ethnique et est interprétée par Debbie Scerri, présentatrice de la télévision et chanteuse de festivals. Le texte de "Let me fly" (Faites moi voler) compare l'amour à un vol vers le ciel. La mélodie fait quand même assez référence à ce qu'on entendait dans les années 70 en un peu plus ethnique. La chanson se classa 9e, les fans maltais furent très déçus.
Hongrie, Russie
La contribution hongroise était très innovante pour ce pays. Un boys band sous le nom de VIP, composé de quatre garçons qui composent et arrangent eux mêmes leurs chansons. Ils sont tous musiciens et leur moyenne d'âge est de 25 ans. Leur chanson "Mièrt kell hogy elmenj ?" (Pourquoi faut-il que tu partes ?) sur la rupture est peut être trop lente et leur interprétation trop statique, ce qui leur valu ce résultat moyen. Ils sont Alex, Gergo, Imre et Viktor.

Une grande vedette représentait la Russie. Alla Pugacheva était à la tête de 150 millions de disques vendus de par le monde, ce qui la classe dans la catégorie d'artistes tels que Michael Jackson ou Elvis Presley. Elle composa et interpréta pour l'Eurovision "Primadonna" l'histoire d'une artiste heureuse en scène mais seule dans la vie. Son interprétation très professionnelle et le texte très sensible de cette chanson réalité était un must de cet Eurovision. Un bon favori. À la ville Alla est mariée avec Philipp Kirkorov qui représenta la Russie en 1995.
VIP (Hongrie)   Alla Pugacheva (Russie)
VIP (Hongrie)   Alla Pugacheva (Russie)
Danemark
Un autre pays innovait ce soir-là. Le Danemark donnait dans le genre rap. Le compositeur Lars Pedersen avait introduit ce genre musical dans son pays, Thomas Lægård a toujours aimé le rap et avait contribué à quelques spectacles dans son village natal. Dans "Stemmen i mit liv" (La voix de ma vie), Thomas dit qu'il est tombé amoureux de la voix de l'opératrice des renseignements téléphoniques. L'ensemble est scénarisé sur scène avec Christina Juul Hansen dans le rôle de l'opératrice. Malgré toutes ces innovations très réussies le Danemark ne parvint pas à séduire les jurys.
Thomas Lægård & Christina Juul Hansen (Danemark) Thomas Lægård & Christina Juul Hansen (Danemark) Thomas Lægård & Christina Juul Hansen (Danemark) Thomas Lægård & Christina Juul Hansen (Danemark)
Thomas Lægård & Christina Juul Hansen (Danemark)
France, Croatie
On ne sait pas comment cette chanson a été sélectionnée par France2. En tous cas, nous savons que Fanny, 17 ans, avait participé à un télé crochet présenté par Jean-Pierre Foucault sur TF1. Cette apparition à la télévision lui valut un disque d'or. Pour l'Eurovision elle interprète "Sentiments songes" sur les bons et mauvais souvenirs de l'amour. Sa chanson bien trop triste, n'inspirait pas vraiment la joie de vivre. Ni la chanson, ni l'artiste ne firent une quelconque carrière.

Tout le contraire pour les représentantes croates ENI. Elles demandent à l'être aimé "Probudi me" (Réveille-moi) refusant café, sucre et crème, elles ne veulent que de l'amour au réveil. Leurs tenues de scène étaient peut être un peu trop délirantes, en tous cas elles bougent bien et le rythme est entraînant. Elles sont Elena, Nikolina, Ivona et Iva.
Fanny (France)   ENI (Croatie)
Fanny (France)   ENI (Croatie)
Royaume-Uni
Le groupe Waves tient son nom d'un livre de Virginia Woolf parente de l'un des membres du groupe. Ce ne sont pas des nouveaux venus, ils avaient déjà obtenu un disque d'or pour leur chanson générique d'un téléthon britannique en 1985. Leur chanson "Love shine a light" (L'amour allume une flamme) parle de l'universalité de l'amour sur un style pop. Katrina Leskanich s'était joint au groupe Waves composé de Alex, Vince et Kimberly.
Katrina And The Waves (Royaume-Uni)   Katrina And The Waves (Royaume-Uni)
Katrina And The Waves (Royaume-Uni)
Islande
L'année précédente l'Islande nous amusait, en 1997 elle étonnait le public. Paul Oscar très professionnel et fantasque terminait la partie chanson avec la très sensuelle "Minn hinsti dans" (Ma dernière danse). Sa chorégraphie était elle aussi étonnante. Autour d'un canapé avec ses danseuses, l'ensemble très sexy bousculait un peu les habitudes de cette institution.
Paul Oscar (Islande)   Paul Oscar (Islande)
Paul Oscar (Islande)
Entracte
Cela n'avait été annoncé que quelques semaines avant la finale Européenne. Pour la première fois, cinq pays participants ont permis à leur public de voter directement par téléphone. La Suède, l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse et le Royaume-Uni expérimentaient donc ce nouveau système de vote qui est aujourd'hui la règle pour tous les pays. Tout logiquement, c'était la première fois également qu'un montage rappela les différentes chansons en compétition dans le même ordre de passage. C'était Marie-Claire Vionnet qui était scrutatrice de l'Union Européenne de Radio-télévision. Elle était quelques années auparavant l'assistante de l'ancien scrutateur Frank Naef.

À l'entracte on nous avait annoncé un numéro très dynamique des Boyzone. Il s'agissait alors de l'interprétation d'une chanson composée pour l'occasion par Ronan Keating "Let the message run free", accompagnée par un ballet de quelques danseurs.
Boyzone à l'entracte   Boyzone à l'entracte
Boyzone à l'entracte
Vote, résultats
Pendant le vote très classique, le Royaume-Uni prit la tête dès le début. Avec un match pour les classements de la 3e à la 5e place. L'Irlande se classait 2e, la Turquie faisait son meilleur classement 3e, l'Italie 4e et Chypre 5e sur la fin.

De cet Eurovision on gardera un souvenir en demi-teinte, due aux nombreuses organisations irlandaises. Les moyens et les innovations qui étaient présentées un an plus tôt avaient toutes disparues. La production télévisée sur les chansons était des plus classiques. Le vote enfin présenté uniquement par Carrie Crawley, avec le même tableau que celui utilisé en Irlande depuis 1993, abandonnant définitivement la présentation en studio virtuel, jugée trop onéreuse par la télévision irlandaise. Par contre, il est indiscutable que le décor était magnifique et gigantesque.
© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales