Concours Eurovision de la Chanson 1996

Morten Harket et Ingvild Bryn

41e Concours Eurovision de la Chanson 1996
18 mai 1996 au Spektrum à Oslo en Norvège
Présenté par Morten Harket et Ingvild Bryn

Présentation
La télévision norvégienne NRK prenait donc le relais de l'organisation du Concours Eurovision de la Chanson après trois éditions préparées par la télévision irlandaise.

SpektrumUne grande innovation, pour la première fois un site Internet consacré à ce Concours Eurovision de la Chanson fût mis en ligne par la NRK. La télévision norvégienne désigna un couple pour présenter l'émission. Ingvild Bryn, est journaliste et était correspondante de la NRK aux États Unis, elle était accompagnée d'une grande vedette internationale : Morten Harket, chanteur du célèbre groupe A-HA le premier groupe norvégien a s'être classé aux charts américains. L'Eurovision s'était installé dans le Spektrum, une salle de 9 700 places en plein centre de la capitale norvégienne.

C'est d'ailleurs Morten qui ouvrit le spectacle en interprétant une de ses compositions "Heaven's not for saints", dans le décor de Bjarte Ulfstein, représentant sur 60 mètres l'image de l'industrie norvégienne dans un miroir. La présentation de l'émission fût assurée en anglais et norvégien. Seules deux ou trois phrases ont été prononcées en français.

Contrairement aux années précédentes, le critère d'admission à ce Concours n'était pas le classement obtenu l'année précédente. Tous les pays qui souhaitaient participer devaient sélectionner une chanson qui fût soumise à des jurys réunis dans tous les pays participants deux mois avant le concours. La Norvège était toutefois qualifiée d'office en tant que pays gagnant de l'édition précédente. Il y avait au total 29 autres pays qui souhaitaient participer et seulement 22 d'entre eux furent sélectionnés. Les pays éliminés étaient : l'Allemagne, le Danemark, la Hongrie, l'Israël, la Macédoine, la Roumanie et la Russie.

Les cartes postales étaient en trois parties, les artistes participants furent filmés dans leur région de naissance, suivi de quelques images d'un trait caractéristique de la Norvège et pour finir les vœux de succès d'un responsable politique de chaque pays participants. Pour la France, c'est Philippe Douste Blazy, alors Ministre de la Culture, qui avait enregistré ses vœux pour Dan Ar Braz qui représentait notre pays.

La réalisation de l'émission était très innovante. Les cartes postales très dynamiques d'abord, et surtout la réalisation télévision sur les chansons étaient inédite. Les producteurs n'hésitant pas à créer des effets spéciaux sur les images de l'artiste pendant l'interprétation de leur chanson.
Turquie, Royaume-Uni
La chanson turque était assez innovante. Pour une fois, la chanson n'était pas purement orientale. "Beşinci mevsim" (La cinquième saison) est une ballade classique avec la participation d'un accordéon sur scène. Şebnem Paker se faisait bien remarquer, et nous reparlerons d'elle l'année suivante.

La britannique, Gina G. se fit remarquer également. Son titre pop rapide plaisait bien. Elle fût d'ailleurs classée aux États Unis avec ce tube "Oh, ah, just a little bit" (Oh, ah, juste un petit peu). D'après le commentateur français, sa robe au ras du mariage dévoilait les dessous de la vieille Angleterre. Ce n'est pas le seul à avoir eu cette idée, lors des conférences de presse précédant la soirée de l'Eurovision, un journaliste avait demandé à Gina G., avec beaucoup d'humour, si ce qu'elle portait était une robe ou un collier. En tous cas sa chanson pop était surement la plus rythmée de la soirée.
Gina G. (Royaume-Uni)   Gina G. (Royaume-Uni)
Gina G. (Royaume-Uni)
Espagne, Portugal, Chypre, Malte
L'artiste espagnol Antonio Carbonell, donnait plutôt dans le répertoire folk local avec "Ay que deseo" (Aïe quel désir).

Le cœur de Lúcia Moniz n'a pas de couleur. C'est elle même qui le chante admirablement. Sa chanson, au rythme ensoleillé, elle offrit ce soir là son meilleur classement au Portugal.
Lúcia Moniz (Portugal)   Miriam Christine (Malte)
Lúcia Moniz (Portugal)   Miriam Christine (Malte)

C'est le rêve de sa vie que réalisait Kostantinos sur la scène. Il est fan du Concours Eurovision de la Chanson depuis toujours et il avait là l'occasion de défendre son pays. Sa chanson, "Mono gia mas" (Seulement pour nous), une ballade classique, était bien interprétée et il méritait largement son bon classement.

Dans le cœur d'une femme, "In a woman's heart" chantait Miriam Christine pour Malte. Sa chanson de variétés assez rythmée était interprétée avec beaucoup de charme par cette jeune artiste.
Croatie
Une grande favorite de ce concours, Maja Blagdan, offrait un grand moment d'émotion. Elle interprétait de tout son cœur cet amour sacré "Sveta ljubav". L'interprétation était époustouflante et mettait en valeur la grande voix de Maja. Son bon classement est largement mérité.
Maja Blagdan (Croatie)   Maja Blagdan (Croatie)
Maja Blagdan (Croatie)
Autriche, Suisse, Grèce
Trente ans après la victoire d'Udo Jürgens, l'Autriche misait sur un jeune artiste aveugle et sa chanson en vorarlbergeois. L'ensemble était sensé mettre le feu à la scène du Spektrum, ce qu'ont tenté George Nussbaumer et ses choristes dans "Weilís dir guat got" (Parce que tu te sens bien).

Kathy Léander, la seule artiste à s'exprimer en français dans cette Eurovision, ne manquait pas d'humour. Lors de sa carte postale elle n'hésita pas à imiter le coucou à la fenêtre d'un chalet. Sa chanson sur la scène du Spektrum était une déclaration "Mon cœur l'aime", mais est en fait triste et mélancolique.
Kathy Léander (Suisse)   Marianna Efstratiou (Grèce)
Kathy Léander (Suisse)   Marianna Efstratiou (Grèce)

Marianna Efstratiou avait déjà représenté la Grèce en 1989. Cette fois elle chante une ballade au rythme local. Son titre, "Emis forame to himona anixiatika", peut être un peu long, voulait dire nous changeons nos hivers en printemps.
Estonie, Norvège
Grande surprise pour la deuxième contribution de l'Estonie. Un duo, Maarja-Liis Ilus & Ivo Linna interprète "Kaelakee hääl" (Le chant du collier) dont le texte est assez curieux, il parle d'un collier qui remplacerait son amour quand il n'est pas là. Son style variétés et l'interprétation de Marja ont séduit les jurys qui offre à ce pays un excellent classement.

Elisabeth Andreassen n'en était pas à son coup d'essai. Elle avait participé déjà trois fois au Concours et l'avait même remporté au sein du duo Bobbysocks pour la Norvège en 1985. Ici, elle interprète une splendide ballade "I evighet" (À jamais éternellement) sur l'amour éternel, là aussi un grand moment.
Maarja-Liis Ilus & Ivo Linna (Estonie)   Elisabeth Andreassen (Norvège)
Maarja-Liis Ilus & Ivo Linna (Estonie)   Elisabeth Andreassen (Norvège)
France
Entre ces deux chansons, Morten et Ingvild marquèrent une pause. Le temps de présenter un court film sur la fête nationale norvégienne qui avait lieu la veille du Concours.

Dan Ar Braz et l'Héritage des Celtes avaient été choisis pour nous représenter. Pour la première fois notre chanson était entièrement interprétée dans une autre langue que le français : le breton. Cette nouveauté n'était semble-t-il pas du goût d'un grand nombre de téléspectateurs qui considéraient que cette chanson n'était pas représentative. La France ne sera pas la seule à utiliser une langue régionale cette année là, l'artiste autrichien avait choisi le vorarlbergeois, en lieu et place de la langue allemande généralement utilisée par ce pays. La France mettait donc la Bretagne à l'honneur. Remarqué par Béatrice Esposito, Directrice des Variétés et Divertissements de France2, le groupe du guitariste Dan Ar Braz avec la chanson "Diwanit Buggale" (Que Naissent Les Enfants). Cette chanson avait été composé dans les années 70 en français par Dan Ar Braz et c'est Gweltaz Ar Fur qui traduisit les paroles en breton. Dan Ar Braz ne parlant pas le breton lui même. L'interprétation principale était due à la galloise Elaine Morgan et à l'écossaise Karen Matheson. La chanson est une très belle ballade celtique, un hommage aux enfants de l'espoir. Toutefois, peut être la musique est-elle un peu trop mélancolique. La France n'obtint pas un bon résultat.
Dan Ar Braz & Héritage Des Celtes (France)   Dan Ar Braz & Héritage Des Celtes (France)
Dan Ar Braz & Héritage Des Celtes (France)
Slovénie, Pays-Bas, Belgique
Regina l'artiste slovène était enceinte au moment du Concours. Elle vivait déjà le plus beau jours de sa vie sur la scène du Spektrum, c'est le titre de sa chanson en tous cas "Dan najlepših sanj".

Le duo représentant les Pays-Bas était un bon outsider. Franklin est policier dans la vie, à ses cotés Maxine une jeune chanteuse. Ils chantent la première fois "De eerste keer", un titre pop.

Lisa Del Bo avait plusieurs fois tenté de représenter la Belgique, cette fois elle y était avec la chanson "Liefde is een kaartspel" qui compare l'amour à un jeu de cartes.
Maxine & Franklin Brown (Pays-Bas)   Lisa Del Bo (Belgique)
Maxine & Franklin Brown (Pays-Bas)   Lisa Del Bo (Belgique)
Irlande
Une splendide ballade celtique représentait l'Irlande. "The Voice" (La voix) qu'Eimar Quinn interpréta tout en douceur, mélodie sur la voix de l'espoir. Une très belle chanson aussi interprétée autour d'Eimar par un groupe de musiciens traditionnels irlandais. Un sérieux candidat au titre final.
Eimar Quinn (Irlande)   Eimar Quinn (Irlande)
Eimar Quinn (Irlande)
Finlande, Islande, Pologne
Jasmine est gitane et représentait la Finlande. Elle trouve le ciel très beau et voulait le chanter "Niin kaunis on taivas", malheureusement elle se trompa dans son interprétation, ce qui lui coûtât un grand nombre de points. Elle finit dernière au classement.

Êtes-vous "choubidou" ? C'est important de le savoir, car dans sa chanson Anna Mjöll fait l'inventaire des personnalités qui sont "Choubidou". Sa chanson un peu délirante donne le sourire.
Anna Mjöll (Islande)   Aud Wilken (Danemark)
Anna Mjöll (Islande)   Kasia Kowalska (Pologne)

Une superbe ballade représentait la Pologne "Chce znac swoj grzech", très bien offerte par Kasia Kowalska. Elle dit dans la chanson qu'elle veut savoir quels sont ses péchés qui lui valent de perdre son amour.
Bosnie-Herzégovine, Slovaquie, Suède
C'est aussi une ballade qui représente la Bosnie-Herzégovine. "Za našu ljubav" (Pour notre amour) est une chanson sur l'amour passion interprétée par Amila Glamočak.

Marcel Palonder recherche l'amour dans sa chanson. Dans "Kým nás máš" il implore l'amour de le posséder. Sur un rythme de ballade rapide, c'est sûrement à ce jour la meilleure chanson slovaque.
One More Time (Suède)   One More Time (Suède)
One More Time (Suède)

Le texte de la ballade suédoise "Den vilda" (L'indomptée) a pour thème un amour inconditionnel. Sur décor de l'ancien temps sous la neige dans les montagnes. C'est le groupe One More Time qui interprétait cette très belle chanson, avec Maria Rådsten, Nanne Grönvall et Peter Grönvall. Ce dernier est en fait le fils de Benny Andersson l'un des membres du groupe Abba. Peter interprétera la chanson au piano comme son père l'avait fait à l'Eurovision en 1974.
Entracte
Après les chansons, la NRK avait organisé un spectacle. Celui-ci commençait par le thème du joik, chant traditionnel lapon, interprétée de la cime d'une montagne  par une artiste en costume traditionnel. Ce chant nous entraînait ensuite dans un superbe film sur la Norvège et ses paysages à couper le souffle. Après le film, de retour sur la scène pour un ballet coloré sur le thème du feu. En final, la chanteuse revient entonner le joik sur la scène.
L'entracte   L'entracte
L'entracte
Vote, résultats
Généralement le vote est considéré comme le moment le plus palpitant du concours. Cette année là il l'était encore plus. Les producteurs avaient en effet pensé organiser le vote dans un studio virtuel. En fait, le décor et le tableau d'affichage lui même n'était qu'une image dans laquelle évoluait Ingvild, seule à présenter les votes. Elle progressait dans des images qui s'inspirait du thème de la soirée, l'industrie, et circulait entre les volets du tableau d'affichage qui s'animait à son passage. Un grand moment de technique en tous cas. C'était une première mondiale, jamais on avait réalisé une si longue séquence de télévision dans un studio virtuel.
Studio virtuel du vote Studio virtuel du vote Studio virtuel du vote Christine Marchal Ortiz
L'arrivée d'Ingvild Bryn dans le studio virtuel et Christine Marchal Ortiz

C'est aussi la première année où le scrutateur était une femme et française de surcroît, Christine Marchal Ortiz. Au cours du vote, Morten était resté dans la green room avec les artistes. À deux reprises, il prit la parole pour nous offrir des séquences émouvantes et drôles. Ainsi il parla au téléphone avec la maman de George Nussbaumer et chanta avec Eimar Quinn quelques paroles d'une chanson.

Au début du vote, c'est presque tout logiquement que quelques pays du sud étaient en tête. Principalement la Croatie en profita pendant le premier tiers du vote. L'Irlande reprit alors la première place et à l'étonnement de tous remporta encore une fois la victoire. L'étonnement venait principalement de cette accumulation de victoires par l'Irlande, qui avait maintenant à son palmarès 4 victoires en 5 ans, un record difficile à battre.

La Norvège, pays d'accueil, se classait 2e et la Suède 3e. La Croatie réussit à garder une très belle 4e place.

La soirée organisée par la NRK était magnifique, pleine d'innovations. Jamais copiée, cette édition du Concours nous laisse un excellent souvenir d'un évènement hors du commun. La méthode d'admission retenue pour cette édition n'a pas fait long feu. Elle révéla une trop grande difficulté d'application pour un résultat controversé. En éliminant l'Allemagne, qui pourtant présentait une bonne chanson, on tirait un trait sur ses droits de participation. Ces droits étant calculés sur le nombre de téléspectateurs potentiels, la perte financière se fît bien sentir. C'est de ce constat qu'il fût décidé que quatre pays seraient admis d'office, quelque soient leurs résultats. L'Allemagne, l'Espagne, la France et le Royaume-Uni sont donc depuis 1997 toujours au nombre des participants, quelque soit leurs résultats ou les conditions de participation.
© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales