Concours Eurovision de la Chanson 1993

Fionnuala Sweeney

38e Concours Eurovision de la Chanson 1993
15 mai 1993 au Green Glens Arena à Millstreet en Irlande
Présenté par Fionnuala Sweeney

Présentation
La troisième victoire de Johnny Logan au Concours Eurovision de la Chanson, ramenait la compétition en Irlande. La RTÉ et les acteurs économiques du pays, voyaient là une opportunité sans égale de montrer à l'Europe et au monde les charmes de l'île, pour le tourisme et les loisirs. Il fût donc décidé d'emmener toutes les délégations de l'Eurovision à la campagne. Suite à des discussions, avec un richissime propriétaire, on choisit de placer l'évènement dans la région de Cork, à Millstreet précisément. Selon une blague d'un présentateur néerlandais, même les terroristes ne savaient pas où c'était ! C'est le 15 mai que la finale eut lieu dans un stade hippique, le Green Glens Arena.

Un nouveau scrutateur de l'UER, il s'agit d'un danois : Christian Klausen. Le Concours était en pleine mutation, plusieurs pays de l'est de l'Europe avait accédé à la démocratie et ces changements les conduisaient à postuler pour participer au Concours Eurovision de la Chanson. L'UER et ses partenaires ne souhaitaient pas voir une trentaine de participants au Concours. Ils souhaitaient tenir l'émission dans une durée de trois heures maximum.  L'ancienne Yougoslavie était le théâtre de guerres d'indépendances et ce qu'il restait de l'ancienne fédération ne souhaitait plus prendre part au Concours. En 1993 sept nouveaux pays frappaient à la porte du Concours. L'UER décida qu'il y aurait 25 chansons maximum au Concours Eurovision de la Chanson 1993, comprenant les 22 pays ayant participé en 1992. Pour désigner les pays qui pourraient participer aux trois places vacantes, une sélection parmi les postulants fût organisée à Ljubljana le 3 avril, avec les pays suivants : Bosnie-Herzégovine, Croatie, Estonie, Hongrie, Roumanie, Slovénie et Slovaquie. Les trois chansons les mieux classées participèrent au Concours Eurovision de la Chanson. Les autres pays devront attendre 1994 pour participer selon des modalités qu'on leur précisera plus tard.
La construction du décor au Green Glens Arena   La construction du décor au Green Glens Arena
La construction du décor au Green Glens Arena

Pour l'organisation du Concours, comme d'habitude en Irlande, rien ne fût laissé au hasard. La présentatrice, Fionnuala Sweeney était plus habituée des nouvelles qu'elle présentait sur la télévision irlandaise. Pour la première fois, une femme allait être la réalisatrice de la finale du Concours : Anita Notaro. Enfin le décor, une magnifique coquille moderne ouverte et lumineuse allait être l'objet de soins et d'observations inouïes. Alan Farquharson était à nouveau le concepteur de ce merveilleux décor. On a du effectuer plusieurs essais pour le mettre définitivement au point, car le sol sur lequel allait chanter les artistes était une immense plate-forme lumineuse, constituant le bas de la coquille.
Le décor fût monté une première fois dans un studio de la RTÉ à Dublin dans le plus grand secret. Il fût ensuite démonté pièce par pièce et transporté en camions dans le stade hippique où allait se dérouler le Concours pour y être monté définitivement.

L'émission débuta par un film d'animation vivant, sur une princesse et un cheval. Le film se poursuivait avec des images du Comté de Cork, et de Millstreet. Le tout sur une musique celtique jouée en direct sur la scène de l'Eurovision.
Italie, Turquie
L'Italie ouvrait le bal, avec une chanson sur l'Europe. L'artiste Enrico Ruggeri, était déjà célèbre dans son pays. Sa chanson "Sole d'Europa" (Soleil d'Europe) toutefois n'arriva pas à convaincre le jury européen.

Burak Aydos pour la Turquie chantait une chanson rythmée sur sa blonde bien aimée.
Enrico Ruggeri (Italie)   Burak Aydos (Turquie)
Enrico Ruggeri (Italie)   Burak Aydos (Turquie)
Allemagne, Suisse
Après ses mauvais résultats les années passées, l'Allemagne avait choisi un groupe professionnel. Les Münchener Freiheit n'étaient pas des débutants. Ils avaient déjà plusieurs disques d'or à leur actif. Leur ballade rapide sur l'éloignement de l'amour n'obtint pas un bon classement.
Münchener Freiheit (Allemagne)   Annie Cotton (Suisse)
Münchener Freiheit (Allemagne)   Annie Cotton (Suisse)

On se souvient que la Suisse devait sa dernière victoire à une québécoise. Pour s'assurer un bon résultat, c'est encore dans ce pays que la Confédération Helvétique alla chercher sa représentante. Annie Cotton, interprétait une très belle chanson, dans laquelle elle fustige le monde du show business, expliquant qu'elle veut rester telle qu'elle est "Moi tout simplement". Son bon classement était prévisible.
Danemark, Grèce
Au Danemark on avait pas encore quitté les années 80, voir même les années 70. Tommy Seebach qui avait représenté le pays deux fois auparavant en 1979 et 1981, et avait pris part à un nombre impressionnant de finales nationales danoises, arrivait pour la troisième fois sur la scène européenne, avec son groupe les Seebach Band. Cette fois il s'inspire des étoiles pour "Under stjernerne på himlen" (Sous les étoiles du ciel).

Katerina Garbi qui représentait la Grèce était d'une grande beauté. Elle chantait les charmes de son pays, dont la chanson dit que c'est un pays de lumière. Son interprétation et sa présence en scène était des atouts très importants pour ce pays.
Seebach Band (Danemark)   Katerina Garbi (Grèce)
Seebach Band (Danemark)   Katerina Garbi (Grèce)
Belgique, Malte
La Belgique était représenté par une toute jeune artiste, qui bien malgré elle a donné son nom à un Prix attribué chaque année par les fans du Concours Eurovision de la Chanson à l'artiste le plus mal habillé, le Prix Barbara Dex rappelle en effet qu'elle avait assez mal choisi sa robe. Elle chantait une chanson, peut être trop mélancolique, destinée à celui qu'elle aime "Iemand als jij" (Quelqu'un comme toi).
Barbara Dex (Belgique)   William Mangion (Malte)
Barbara Dex (Belgique)   William Mangion (Malte)

Pour Malte au contraire une chanson rock. William Mangion se dit persuadé que cette fois c'est la bonne, il a enfin trouvé l'amour. La chorégraphie de ses choristes peut être apprise par cœur, elle est étonnante en tous cas.
Islande, Autriche
On dit que Inga l'artiste qui représentait l'Islande, avait été élevée dans la plus grande forêt du pays. Sur la scène elle interprétait une chanson sur l'évidence de l'amour pour celui qui le cherche "Þá veistu svarið" (Tu connaîtras la réponse).

Marie Madeleine "Maria Magdalena" s'est souvent invitée dans les chansons de l'Eurovision, cette fois par la voix de Tony Wegas qui représentait l'Autriche pour la 2e fois consécutive. Il se dévouerait corps et âme pour elle.
Inga (Islande)   Tony Wegas (Autriche)
Inga (Islande)   Tony Wegas (Autriche)
Portugal
Anabela (Portugal)Le Portugal présentait une chanson très forte en raison surtout de la présence de l'artiste charmante Anabela. Cette jeune fille avait une présence en scène remarquable, et sa robe était sûrement une des plus belles de la soirée. Sa chanson parle des aventures vécues dans la ville, la nuit, et qui s'éteignent au petit matin "A cidade (até ser dia)" (La ville jusqu'au lever du jour).
France
En France, Marie France Brière avait une fois de plus choisi de donner la voix à une communauté régionale. Cette fois la Corse était à l'honneur, par une chanson qui lui était consacrée, écrite par François Valéry. L'artiste corse choisi pour interpréter la chanson "Mamma Corsica" était inconnu à l'époque. Patrick Fiori est vite devenu sur le lieu de l'Eurovision la coqueluche des jeunes filles. Nous savons tous que sa carrière redémarrera quelques années plus tard grâce aux bons offices de Pascal Sevran qui l'ayant remarqué l'invita dans ses émissions. Sa mise en scène le soir de l'Eurovision valait bien plus que le texte de sa chanson.
Patrick Fiori (France)   Patrick Fiori (France)
Patrick Fiori (France)
Suède
Arvingarna (Suède)Le nom du groupe suédois, Arvingarna, signifie les héritiers. Sous leurs airs de Beach Boys, ils interprétaient une ode sur une Éloise qu'ils portent dans leurs cœurs. Une bonne chanson sur un air nostalgique.
Irlande
L'Irlande avait choisi à nouveau une ballade. Cette fois c'était d'un style qu'on peut qualifier de californien. Niamh Kavanagh dit en substance qu'elle voit le grand amour dans ses yeux "In your eyes". La chanson est très romantique sur une bonne musique, chantée par une bonne artiste, plusieurs éléments pour penser à une victoire.
Niamh Kavanagh (Irlande)   Niamh Kavanagh (Irlande)
Niamh Kavanagh (Irlande)
Luxembourg, Slovénie, Finlande, Bosnie-Herzégovine
Ce sera la dernière chanson sous les couleurs du Luxembourg, qui se retira ensuite définitivement du concours. "Donne moi une chance de te dire" était interprétée pour moitié en français et l'autre moitié en luxembourgeois par le groupe Modern Times.

Premier des nouveaux pays, la Slovénie en tant qu'état indépendant, les trois nouveaux pays sont d'ailleurs tous des anciennes républiques yougoslaves. Ici 1x Band, ce qui veut dire groupe inconnu, chantait sur les jours pluvieux et calmes "Tih deževen dan". La chanson parle des errances dues aux malheurs des guerres.
Modern Times (Luxembourg)   Fazla (Bosnie-Herzégovine)
Modern Times (Luxembourg)   Fazla (Bosnie-Herzégovine)

L'artiste finlandaise Katri-Helena est connue des fans de l'Eurovision. Elle avait participé au Concours en 1979. La voici de retour pour exhorter celui qu'elle aime à venir vers elle "Tule luo" (Viens vers moi), car selon elle l'amour n'est qu'un instant et il ne faut pas attendre. Katri-Helena était par ailleurs ambassadrice de bonne volonté de l'UNICEF.

La Bosnie-Herzégovine, lieu d'une guerre atroce, participait pour la première fois en tant qu'état indépendant. Non sans mal, le chef d'orchestre n'a pu sortir du pays, c'est donc Noël Kelehan, le chef d'orchestre de la RTÉ qui le remplaça au pied levé. Le groupe Fazla, diminutif du nom de l'artiste principal Nuhamed Fazlagić, chantait toute la peine du monde. Inutile de dire le sujet de la chanson, le commentateur français se demanda si l'effet cœur pouvait jouer sur les jurys, au vu des résultats il semblerait que cet argument n'était pas suffisant.
Royaume-Uni
Mieux vaut le diable connu, qu'un démon jamais vu. C'est un proverbe anglais qui est le titre de la chanson britannique "Better the devil you know". Sonia interprétait cette chanson très pop, où elle disait en substance, je préfère rester avec toi, au moins je sais le mal que tu me fais.
Sonia (Royaume-Uni)   Sonia (Royaume-Uni)
Sonia (Royaume-Uni)
Pays-Bas, Croatie
Une grande nouveauté, une chanson techno soft entrait à l'Eurovision ! Sous les couleurs des Pays-Bas, Ruth Jacott avait chanté toutes les chansons de la finale nationale. Parmi celles-ci, "Vrede" (Paix), sur un rythme endiablé. L'interprétation de Ruth était excellente, elle est la femme de Humphrey Campbell qui représentait les Pays-Bas un an plus tôt.

Troisième nouveau pays récemment indépendant, la Croatie. Le groupe Put (de Putokazi qui signifie signaux routiers) supplie dans la chanson "Don't ever cry", la Croatie à ne plus pleurer sur ses malheurs. Sur un rythme de berceuse et très bien chorégraphiée c'est sûrement la plus moderne que celles des autres nouveaux pays.
Ruth Jacott (Pays-Bas)   Put (Croatie)
Ruth Jacott (Pays-Bas)   Put (Croatie)
Espagne, Chypre, Israël
Autre chanson techno, celle de l'Espagne. Dans le texte, très original, Eva Santamaria fustige les hommes "Hombres". Ils sont tous si différents, qu'ils finissent par tous se ressembler, chante-t-elle. Elle était entourée de quelques danseurs qui firent les fous dans la coquille du décor. Malheureusement, la télévision espagnole n'avait pas prévu de faire accompagner Eva par une bande son, tel que cela était autorisé par le règlement. Avec le seul accompagnement de l'orchestre les possibilités musicales étaient bien loin de ce qu'on aurait du entendre.

Chypre était représenté par un duo d'artistes Kyriados Zyboulakis et Demos Van Becke. Leur chanson "Mi stamatas" (Ne t'arrête pas) dit qu'il faut rire de la vie malgré les jours sombres.

Le groupe israélien Shiru chante "Shiru" qui signifie Chante en hébreu. Ils étonnèrent l'assistance en terminant leur chanson en anglais. Ceci n'était pas vraiment autorisé par le règlement, mais la proportion d'anglais restait acceptable.
Eva Santamaria (Espagne)   Shiru (Israël)
Eva Santamaria (Espagne)   Shiru (Israël)
Norvège
Ultra favorite, la candidate norvégienne Silje Vige, passait en dernière position. Sa chanson d'amour, très lente "Alle mine tankar" (Toutes mes pensées), ressemblait à ces aubades qu'on chante le soir autour d'un feu de bois. Le public était d'ailleurs invité à reprendre le refrain avec elle en tapant dans les mains. Son interprétation, sa voix douce, et ses paroles mélancoliques faisaient passer l'émotion bien au delà de la scène de l'Eurovision, à en donner des frissons.
Silje Vige (Norvège)   Silje Vige (Norvège)
Silje Vige (Norvège)
Entracte, vote
L'entracte était présenté par Linda Martin, Johnny Logan accompagné de chorales de juniors et seniors interpréta une chanson écrite spécialement pour la soirée.

Le vote se déroula ensuite avec un changement de dernière minute, le porte parole du jury maltais n'avait pas pu être joint à temps pour pouvoir donner son vote selon l'ordre établi. Il donna donc son vote à la fin, après celui du jury norvégien.

Ce vote au départ à l'avantage de la Norvège, tourne soudain en faveur de l'Irlande. Pouvait-elle gagner une deuxième fois consécutive ? se demandait les commentateurs.
Résultats
La réponse tomba à la fin : oui. L'Irlande, qui détenait déjà le record d'avoir l'artiste primé trois fois dans la compétition, cumulait maintenant deux victoires consécutives. 2e le Royaume-Uni, 3e la Suisse qui s'est bien défendue. Les autres chansons attendues au tiercé de tête, la Norvège ne se classe que 5e dépassé de justesse par la France qui est 4e. Les Pays-Bas et leur chanson techno obtiennent la 6e place.

C'est dans une atmosphère de liesse que Niamh Kavanagh reçu le prix de sa victoire. Le public en majorité irlandais, hurlait des chants de victoire. Après l'émission, la grande question arriva. Dans quel pays aurait lieu le Concours Eurovision de la Chanson 1994 ? En effet, l'organisation d'un tel évènement est très coûteuse, et les fans cherchaient déjà quel pays souhaiterait l'organiser l'année suivante. À cette date aucun pays n'avait encore organisé le Concours Eurovision de la Chanson deux fois de suite.

La présentatrice Fionnuala Sweeney devint par la suite présentatrice des journaux télévisés sur la chaîne américaine CNN.
© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales