Concours Eurovision de la Chanson 1991

Toto Cutugno et Gigliola Cinquetti

36e Concours Eurovision de la Chanson 1991
4 mai 1991 au Studio 15 Cinecitta à Rome en Italie
Présenté par Toto Cutugno et Gigliola Cinquetti

Présentation
Cinecitta26 ans après le Concours Eurovision de la Chanson organisé à Naples, l'Italie allait être le lieu de la compétition pour la deuxième fois.
Au début la ville retenue était Sanremo, et le Théâtre Ariston siège annuel du Festival de la Chanson Italienne. Toutefois, du fait des évènements politiques de l'époque, la Guerre du Golfe, et pour garantir la sécurité des délégations on ramena l'organisation à Rome entre les murs de la Cine Citta, lieu où les plus grands scénaristes de cinéma italiens avaient tourné leurs films.

La RAI s'est fait prier pour donner les informations aux fans et aux journalistes. Le moins que l'on puisse dire c'est que les préparatifs n'ont pas reçu les mêmes attentions que les années précédentes. L'ensemble étant fait à la hâte dans les derniers jours précédents la date du Concours : le 4 mai.
Par exemple les noms des présentateurs n'ont été annoncés que quelques jours avant le début de la période des répétitions... et ce fût une grande surprise. Les deux artistes vainqueurs pour l'Italie, qui avaient déjà été présentateurs de télévision, allait assurer ce rôle. Gigliola Cinquetti rappelait gentiment, que l'Eurovision avait toujours beaucoup compté dans sa vie, en 1964 bien sur elle interpréta "Non ho l'éta" apportant à l'Italie sa première victoire. Dix ans après à Brighton elle représentait à nouveau l'Italie avec "Si", et malgré qu'elle était ultra favorite ce soir-là, elle avait du céder la couronne Eurovision au groupe Abba et enfin la RAI lui proposait cette fois de revenir à l'Eurovision en tant que présentatrice aux cotés de son collègue Toto Cutugno vainqueur l'année précédente.

Du coté des pays participants, les Pays-Bas ne pouvant pas participer, en raison de la date qui coïncidait avec un jour de deuil dans le pays, l'UER autorisa alors Malte à participer. Ce petit pays méditerranéen qui avait souhaité participer en 1990 revenait donc au grand concert Européen après une absence de 15 ans. L'UER donna cette autorisation en indiquant que la situation de Malte serait étudiée à nouveau pour l'Eurovision 1992, en fonction de ses résultats au Concours Eurovision de la Chanson 1991.

Le décor signé Lucciano Riccieri représentait dans le fond derrière l'orchestre une ville et sur le coté des énormes statues d'un style antique. C'était en fait la récupération d'un décor de film.

La présentation de l'émission commença par un clip d'une chanson écrite pour l'occasion. Son titre était "Celebration" (en anglais) et les artistes dansaient dans des décors antiques reconstitués.
Ensuite les présentateurs apparurent sur la petite scène et images d'époque à l'appui reprirent au piano leurs deux chansons gagnantes.

La pause entre chaque chanson, était un dessin  figé d'un monument italien avec en vignette l'artiste qui allait entrer en scène. À cette occasion, il était demandé à chaque artiste de rendre hommage à la chanson italienne en interprétant quelques couplets des plus célèbres airs connus de tous.
Yougoslavie, Islande
Bien que le Brésil ne participait pas au Concours, la Yougoslavie ouvrait le Concours avec une danse qui porte le nom de ce pays. Le plus délirant était l'artiste Baby Doll. Elle avait un look à faire rire les élégantes Italiennes. Sa chanson samba, rythmait bien mais elle n'emporta qu'un seul point.
Baby Doll (Yougoslavie)   Stefan & Eyfi (Islande)
Baby Doll (Yougoslavie)   Stefan & Eyfi (Islande)

Pour suivre dans un registre plus conventionnel, l'Islande proposait un duo masculin, Stefan & Eyfi, dont l'un des deux, Stefán Hilmarsson, avait fait partie du groupe Beathoven en 1988. Eyjólfur Kristjansson, le deuxième artiste du duo était l'auteur, compositeur de la chanson Nina. Leur ballade était peut être un peu trop mélancolique pour renouveler le bon résultat de l'année précédente.
Malte, Grèce
Pour son retour, Malte choisit un couple d'artistes professionnels : Paul Giordimaina et Georgina Abela. "Could it be" est une ballade mélancolique et leur bon classement était la grande surprise de la soirée en fait.

En Grèce aussi on avait désigné une artiste renommée. Sofia Vossou, très connue dans son pays se devait de faire ses preuves sur la scène de l'Eurovision. Elle assura une très bonne interprétation avec beaucoup de classe de la chanson "Anixi" (Le printemps). Toutefois dans l'orchestre pendant le pont musical, un saxophoniste fît une fausse note très remarquée, ce qui attrista les fans de Sofia.
Paul Giordimaina & Georgina Abela (Malte)   Sofia Vossou (Grèce)
Paul Giordimaina & Georgina Abela (Malte)   Sofia Vossou (Grèce)
Suisse, Autriche, Luxembourg
Le deuxième pays à pouvoir utiliser l'italien comme langue d'interprétation était la Suisse. Sandra Simo interprétait cette ballade rythmée et heureuse en italien "Canzone per te" (Chanson pour toi). Sandra reçu une 5e place, avec un bon score. Elle est encore aujourd'hui une artiste réputée dans son pays et présentatrice de télévision.
Sandra Simo (Suisse)   Thomas Forstner (Autriche)
Sandra Simo (Suisse)   Thomas Forstner (Autriche)

Un retour pour l'Autriche. Thomas Forstner s'était classé 5e deux ans plus tôt. Le voici à nouveau sur la scène Européenne pour défendre les couleurs autrichiennes. Est-ce sa ballade "Venedig im regen" (Venise sous la pluie) ou sa tenue de scène ? En tous cas il rentra au pays sans avoir marqué le moindre point.

Pour le Luxembourg, une jeune employée de banque, Sarah Bray, interpréta "Un Baiser Volé".
Suède
Carola Häggvist avait déjà représenté la Suède en 1983, et s'était classé 3e. Sa chanson la rendait captive d'une tempête. Si sa chanson avait des qualités certaines, personne ne pensait qu'elle pouvait mettre en difficulté la chanson française ultra-favorite. C'est sur un tout autre style euro-pop qu'elle défendit les couleurs suédoises.
Carola (Suède)   Carola (Suède)
Carola (Suède)
France
C'était encore Marie-France Brière qui coordonna la sélection de la chanson devant représenter notre pays. Son choix se porta sur les musiques du monde, pluri-culturelle. Elle demanda à une artiste franco-tunisienne pas très connue dans l'hexagone, Amina, de composer une chanson. Le thème retenu par l'artiste  était celui de la guerre du golfe, qui selon ses propres déclarations étaient une période où dans les médias chacun allait de son information souvent contradictoire. C'était l'époque où le dernier qui avait parlé avait raison. Sa chanson était d'un rythme baroque, avec des violons orientaux. Une très belle ballade sur les différences entre les civilisations, une grande chanson a représenté la France.
À titre personnel, je n'ai pas vu de Concours Eurovision de la Chanson aussi médiatisé en France que celui-là. Incontestablement, l'ensemble des médias s'étaient réconciliés avec l'Eurovision et avec eux le public. Chaque journal avait son interview avec Amina, il n'était pas rare de lire ici et là des anecdotes sur sa sélection, ses rencontres (notamment avec le Président François Mitterrand), ses motivations... Encore une fois Marie-France Brière avait fait le bon choix, la France était fière de sa représentante. Quant à sa nationalité, celle-ci était très bien acceptée.
Jean Paul Gaultier lui même signa la tenue de scène d'Amina, Wasis Diop le compositeur de la chanson l'accompagnait sur la scène. Tout était parfait, la France s'attendait à un excellent classement, tout le monde rêvait de victoire.
Amina (France)   Amina (France)
Amina (France)
Turquie, Irlande
Le trio de chanteurs turcs, İzel Çeliköz, Can Uğurlüer & Reyhan Karaca, était charmant. Dansant leur titre euro-pop-twist, "İki dakika" (Deux minutes), ils amusèrent beaucoup les fans et délégations sur place à Rome.
İzel Çeliköz, Can Uğurlür & Reyhan Karaca (Turquie)   Kim Jackson (Irlande)
İzel Çeliköz, Can Uğurlüer
& Reyhan Karaca (Turquie)
  Kim Jackson (Irlande)

L'Irlande s'était classée deuxième l'année précédente, et l'une des choristes qui accompagnait Liam Reilly, passait cette année sur le devant de la scène pour représenter son pays. C'était Kim Jackson avec une question "Could it be that I'm in love" (Cela se pourrait-il que je sois amoureuse).
Portugal, Danemark
Si on vous dit : Fado, vous pensez naturellement au Portugal. C'est l'esprit de la chanson de Dulce qui parle de la passion lusitaine. La Lusitanie est l'ancien nom du Portugal. La ballade était peut être un peu triste, mais servie par la très belle voix de l'artiste.
Dulce (Portugal)   Anders Frandsen (Danemark)
Dulce (Portugal)   Anders Frandsen (Danemark)

Contrairement aux années précédentes, le Danemark n'envoyait pas de chanson dans le style euro-pop. C'était une ballade sentimentale "Lige der hvor hjertet slår" (Là où le cœur bat) par Anders Frandsen. Ce renouvellement n'a pas été accompagné d'un bon classement.
Norvège
Just 4 Fun (Norvège)Scandale en Norvège : la télévision publique a annulé sa finale nationale car le niveau de qualité des chansons proposées était trop bas. La NRK décida alors de sélectionner elle même la chanson, éventuellement en commandant une œuvre à des artistes chevronnés. Le résultat était une "Mrs Thompson" une dame ordinaire au cœur de la chanson norvégienne. Le nom du groupe, spécialement constitué pour l'Eurovision, est un jeu de mot anglais sur le fait qu'ils sont 4 et qu'ils veulent s'amuser : Just 4 Fun. L'un des artistes du groupe, Eirikur Hauksson, est islandais et avait participé à l'Eurovision en 1986 dans le groupe Icy pour l'Islande. Hanne Krogh avait elle aussi participé à l'Eurovision pour la Norvège en 1971 et surtout en 1985 au sein du groupe vainqueur Bobbysocks. Les deux autres membres du groupe Just 4 fun étaient Marianne Antonsen et Jan Groth. Cet ensemble n'obtint quand même pas un bon résultat.
Israël
La télévision israélienne avait bien organisé une finale nationale et le Duo Datz, Orna et Moshe, sortit vainqueur avec son titre patriotique "Kan" (Ici). Vous comprendrez que ce "Ici" désigne leur pays Israël, le texte de la chanson rappelle poétiquement que c'est la terre de leurs ancêtres.
Orna & Moshe Datz (Israël)   Orna & Moshe Datz (Israël)
Orna & Moshe Datz (Israël)
Finlande, Allemagne
Excellente prestation pour la Finlande. Cette nuit de folie aurait mérité un bien meilleur classement. "Hullu yö" est une ballade rock interprétée par Kaija Kärkinen.

La chanson allemande était passé relativement inaperçu, Atlantis 2000 interprétait "Dieser traum darf niemals sterben" (Ce rêve ne doit jamais mourir).
Kaija Kärkinen (Finlande)   Atlantis 2000 (Allemagne)
Kaija Kärkinen (Finlande)   Atlantis 2000 (Allemagne)
Belgique
En Belgique flamande aussi on avait abandonné le principe de la finale nationale. Le groupe en vogue Clouseau avait été remarqué par la télévision flamande qui lui avait demandé de proposer quelques titres pour une sélection restreinte. C'est le titre "Geef Het Op" qui fût retenu, initialement écrit en anglais (Give It Up). C'est un bon morceau pop et bien interprété par le trio. Clouseau était d'ailleurs au sommet de sa gloire en Belgique et ailleurs. Avant de se rendre à la semaine de répétitions de l'Eurovision ils donnèrent quelques concerts dans la péninsule italienne. Aujourd'hui encore, ce groupe est une valeur sure de la musique en Belgique.
Clouseau (Belgique)   Clouseau (Belgique)
Koen Wauters chanteur du groupe Clouseau (Belgique)
Espagne
L'artiste qui représentait l'Espagne, Sergio Dalma, avait séduit tous les fans présent à Rome. Son style plutôt italien était presque incontournable. Il interprétait une chanson sur l'amour "Bailar pegados" (dansons serrés). Une excellente ballade, promise à un bon classement.
Sergio Dalma (Espagne)   Sergio Dalma (Espagne)
Sergio Dalma (Espagne)
Royaume-Uni, Chypre
Au Royaume-Uni, la BBC avait fait un effort particulier pour sa finale nationale. Présentant un show digne de la compétition Européenne. Les chansons présentées aussi y était de bonne qualité. Parmi celles-ci, "A message to your heart" (Un message pour ton cœur) qui doit beaucoup à la personnalité de l'artiste Samantha Janus. Elle interpréta dignement son titre et devint une chanteuse et actrice très demandée sur les antennes britanniques.
Samantha Janus (Royaume-Uni)   Elena Patroclou (Chypre)
Samantha Janus (Royaume-Uni)   Elena Patroclou (Chypre)

L'artiste chypriote, Elena Patroclou, lança un S.O.S. pour la terre et l'environnement. Pendant la semaine des répétitions, le titre était joué chaque jour au début des répétitions pour régler les instruments, car c'était la seule chanson qui utilisait tous les instruments de l'orchestre.
Italie
Peppino Di Capri (Italie)Curieusement, l'Italie pays hôte fermait le rideau de la partie chanson du Festival. C'est Peppino Di Capri qui la représentait. Peppino inconnu à l'étranger, est toujours aujourd'hui un artiste très célèbre et très productif dans son pays. Il chanta sa chanson sur la mer "Comme'e ddoce'o mare" en napolitain.
Entracte, vote
À l'entracte Arturo Brachetti offrit les multiples facettes de ses personnages. Un comédien transformiste italien qui depuis tourne avec son spectacle à travers le Monde, il est vainqueur du Molière 2000 en France.

Ensuite Gigliola et Toto présentèrent le vote. La France et la Suède étaient au coude à coude, jusqu'au dernier vote de l'Italie. Juste avant que la représentante du jury italien ne soit appelée, la Suède ne devançait la France que de 12 points. Ce que tout le monde redoutait arriva, l'Italie n'accorda aucun point à Carola et attribua 12 points à la France, mettant les deux pays en situation d'ex aequo à la première place. Situation qui n'avait qu'un seul précédent dans l'histoire en 1969.
Résultats
Le règlement depuis 1971 a toujours prévu un système pour départager les éventuels ex aequo à la première place. Depuis 1989, ce système consistait à donner la victoire au pays concerné ayant acquis le plus grand nombre de 12 points, si ce décompte ne suffisait pas pour les départager la même procédure devait alors être utilisé avec les 10 points. Si au delà de ces deux calculs un ex aequo subsistait les pays concernés étaient tous déclarés vainqueurs.

À la demande des présentateurs, Frank Naef précisa le règlement et indiqua que la Suède et la France avait le même nombre de 12 points (4 fois chacun), mais la Suède avait totalisé 5 fois 10 points et la France seulement 2. La Suède fût déclarée vainqueur sous les sifflets et à la stupéfaction générale. Même notre commentateur, Léon Zitrone, avoua à l'antenne n'avoir pas remarqué cette article du règlement. Tout ceci ne contribua pas à éclaircir les idées des téléspectateurs qui furent nombreux à croire que nous étions victimes d'une tricherie.

Carola, elle même étonnée de sa victoire, chanta à nouveau son titre en anglais. Il faut reconnaître que cette chanson ne restera connue que des seuls fans de l'Eurovision. En France, la chanson d'Amina est restée dans les mémoires et obtint un excellent succès. Israël se classait troisième.

Une image superbe du vote lorsque Israël attribua son 12 points à la France, Amina se leva et alla embrasser Moshe et Orna Datz les artistes israéliens.
© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales