Concours Eurovision de la Chanson 1982

Jan Leeming

27e Concours Eurovision de la Chanson 1982
24 avril 1982 au Conference Centre de Harrogate au Royaume-Uni
Présenté par Jan Leeming

Présentation
L'inscription au Concours Eurovision de la Chanson se fait au mois d'octobre pour l'année qui suit. Le mois d'octobre 1981 reste un octobre noir pour la participation de la France. Après les changements d'état major aux différentes sociétés de télévision après le résultats des élections, les nouveaux responsables souhaitaient instaurer la culture à tous les étages. Le Concours Eurovision étant jugé comme "non culturel" fût donc purement et simplement supprimé des grilles de programmes de TF1. Toutefois cette décision fût prise si tard que les autres sociétés de télévisions publiques n'ont put prendre le relais. La nouvelle est alors tombée, la France ne participerait pas à l'Eurovision 1982. Il s'en suivit une vague de protestation du public jusqu'à la date de l'Eurovision. Le ministre en charge des questions audiovisuelles, les responsables des télévisions publiques, les journaux ont reçut de nombreux courriers demandant le retour de la compétition sur les écrans français.
Même sans candidat français, aucune des trois chaînes françaises de l'époque ne retransmettra le Concours cette année là.

La France n'était pas le seul grand pays à se retirer, l'Italie n'avait pas pris part au concours de 1981 et ne revenait pas en 1982. Autre absent la Grèce mais pour d'autres raisons, elle n'avait pas trouvé de chansons suffisamment valable pour la représenter. Ce sont donc 18 pays qui allait tenter de succéder à Bucks Fizz.
Harrogate Center  
Harrogate Center   Le décor

Le 24 avril, la BBC accueillit les participants à Harrogate. Le programme commença par une carte de l'Europe où tous les pays demandaient dans leurs langues "Où Est Harrogate ?". La réponse s'affichait alors, près de Leeds dans le nord de l'Angleterre. Le lieu retenu était le centre des conférences, nouvellement construit. La BBC avait trouvé une bonne affaire en organisant l'Eurovision dans ce complexe. D'après le témoignage du directeur du Harrogate Conference Centre, il lui a fallu tout organiser, la BBC se contentant de la production télévisuelle. La présentatrice était Jan Leeming une habituée du studio du journal télévisé de la BBC, le décor représentait une scène à plusieurs niveaux et un grand tourniquet fait de miroirs et de lumières. Jan Leeming présenta les vœux en anglais et français. Avant chaque chanson, une carte postale touristique du pays qui allait rentrer en scène avec au début quelques notes de l'hymne national et l'image du commentateur dans sa cabine. Juste avant la chanson Jan Leeming présenta le chef d'orchestre et l'artiste qui allait entrer en scène.
Portugal, Luxembourg
Le tirage au sort avait désigné le Portugal pour ouvrir le tour de chant. Les auteurs compositeurs de "Bem bom" étaient connus dans leur pays pour avoir lancé une vague de pop portugais. Le chef d'orchestre et les filles du groupe Doce apparurent en tenue de conquistador. La chanson parlait de la magie du petit matin, du réveil jusqu'au café chaud.
Doce (Portugal)   Svetlana (Luxembourg)
Doce (Portugal)   Svetlana (Luxembourg)

Une artiste franco-russe représentait ensuite le Luxembourg. Dans l'année qui précéda le concours Svetlana avait été remarqué pour le bon succès obtenu pour son titre "Quand ta lette est arrivée". Pour l'Eurovision, elle interprète "Cours après le temps" une chanson construite comme un dialogue, où elle se décrit comme romantique et passionnée, au contraire de l'autre qui ne pense qu'à la réussite et l'argent.
Norvège
Anita Skorgan et Jahn Teigen avait déjà représenté la Norvège individuellement. Pour la première fois la chanson "Adjø" les réunit sur la scène de l'Eurovision autour d'un piano bar. Ils chantent une ballade magistrale, sur le thème de l'adieu. C'était à n'en pas douter la chanson préférée de la présentatrice.
Anita Skorgan et Jahn Teigen (Norvège)   Anita Skorgan et Jahn Teigen (Norvège)
Anita Skorgan et Jahn Teigen (Norvège)
Royaume-Uni
Nos hôtes britanniques, devant leur public, misait sur Bardo un duo. La chanson entraînante parle de la difficulté de se comprendre dans le couple.
Bardo (Royaume-Uni)   Bardo (Royaume-Uni)
Bardo (Royaume-Uni)

Turquie, Finlande
Neco pour la Turquie se demande "Où" sont passé celles qui l'aimaient... le rythme disco était entraînant et les choristes avaient une chorégraphie dans le pure style Eurovision.

La chanson la plus observée était sans doute celle de la Finlande. L'artiste Kojo, est entré en scène vêtu d'un blouson de cuir rouge et ses musiciens en costume et chapeau melon noirs. Le rythme était résolument rock. Mais ce qui était le plus intéressant, c'est le texte qui dénonçait l'armement nucléaire et demandait le désarmement immédiat. Un numéro réussi, qui ne méritait pas ce score nul enregistré à la fin du vote.
Kojo (Finlande)   Kojo (Finlande)
Kojo (Finlande)
Suisse, Chypre
Et oui on l'aime l'amour, comme le chante la suissesse Arlette Zola, une artiste qui faisait à cette occasion son retour sur scène. Alain Morisot l'auteur de la chanson est très connu en Suisse romande également, il produit et présente une émission de variétés à la télévision et est même certaines années commentateur à l'Eurovision pour la TSR.

L'artiste chypriote, Anna Vishy, avait déjà représenté la Grèce deux ans plus tôt. Cette fois, elle chante qu'il n'y a que l'amour qui dure toujours. C'est dans une grande robe noire et blanche qu'elle interpréta cette ballade classique.
Arlette Zola (Suisse)   Anna Vishy (Chypre)
Arlette Zola (Suisse)   Anna Vishy (Chypre)
Suède, Autriche
Pour la Suède deux filles forment le duo Chips, accompagnées par un quatuor de saxophonistes. En fait il s'agissait déjà de Elisabeth Andreasson et Kikki Danielsson dont nous reparlerons en 1985. Leur chanson pop est celle de l'amour inévitable, jour après jour, pas après pas je me rapproche de toi.
Chips (Suède)   Mess (Autriche)
Chips (Suède)   Mess (Autriche)

La contribution autrichienne était présentée également par un duo mixte : Mess. Ils dansèrent une chorégraphie qui s'apparente à du patinage artistique et leur chanson était un couplet sur la joie d'être dimanche, la joie de faire ce que l'on veut.
Belgique, Espagne
La RTBF croyait beaucoup dans les chances de "Si tu aimes ma musique". Une chanson pop bien écrite et très bien interprétée par Stella, d'origine indonésienne. Elle était coutumière de la scène de l'Eurovision, elle y avait pris part deux fois déjà en 1970 dans le groupe Hearts Of Soul pour les Pays-Bas et en 1977 dans le groupe Dream Express pour la Belgique Flamande.
Stella (Belgique)   Lucia (Espagne)
Stella (Belgique)   Lucia (Espagne)

Pour l'Espagne l'ambiance était plutôt au tango. L'artiste Lucia était accompagnée sur scène par un couple de danseurs et par un cavalier avec qui elle a fait quelques pas de cette danse. La chanson parle des deux hommes qu'elle a dans sa vie et elle ne sait pas lequel choisir.
Danemark, Yougoslavie
Le groupe Brixx qui représentait le Danemark, était exclusivement composé d'artistes amateurs, Jens Brixtofte l'interprète principal a donné un diminutif de son nom au groupe. Ils faisaient l'apologie de la vidéo, les magnétoscopes commençaient à faire leur apparition dans les foyers à cette époque.

Le nom du groupe de trois filles Yougoslaves Aske, vient d'une nouvelle d'un grand romancier de leur pays "Aska et le loup" Aska est un agneau qui sauva sa vie face au loup en dansant pour lui. Les trois demoiselles serbes, si elles n'avaient pas de loup à redouter, téléphonaient à leur amour pour lui dire qu'elles l'aimaient.
Israël, Pays-Bas, Irlande
Israël était aussi parmi les favoris avec "Hora" la danse quasi officielle de l'état hébreu ayant pour origine la Roumanie. L'interprète, Avi Toledano, n'était pas un débutant, il avait déjà fait des concerts dans plusieurs pays Européens notamment en France en première partie de Charles Aznavour. Pendant l'interprétation de la chanson israélienne, les choristes danseurs ont mis tant d'ardeur dans leur chorégraphie qu'ils firent chuter un des micros sur pied.
Avi Toledano (Israël)   Avi Toledano (Israël)
Avi Toledano (Israël)

Bill Van Dijk pour les Pays-Bas jouait le séducteur. Pour sa prestation il était le seul artiste masculin, entouré d'un groupe de musiciennes, dont une choriste. La chanson pop irlandaise, détient le record du nombre de "la, la, la..." à l'Eurovision.
Allemagne
Pour la quatrième année consécutive Ralph Siegel et Bernd Meinunger étaient les auteurs/compositeurs de la chanson allemande. Cette fois c'est une jeune artiste de 17 ans Nicole qui appelle "Un peu de paix". Sa chanson douce pleine d'espoir et sa voix touchèrent les téléspectateurs et le public dans la salle. Nicole chantait sa chanson assise sur un tabouret en s'accompagnant à la guitare. Autour d'elle un groupe de musiciens comprenant entre autre une harpe et également Ralph Siegel lui même au piano. Nul doute que cette chanson qui passait en dernière position était favorite. Le texte, la mélodie et l'artiste ... tout les ingrédients d'une chanson gagnante étaient présents.
Nicole (Allemagne)   Nicole (Allemagne)
Nicole (Allemagne)
Entracte, vote
Pour l'entracte, le Président de la BBC avait invité les artistes, durant la semaine des répétitions, à assister à une soirée qu'il donnait en son château non loin de Harrogate. La BBC avait fidèlement enregistré les meilleurs moments de cette fête qui se termina par un gigantesque feu d'artifice.

Le vote fût sans surprise. L'Allemagne prit la tête dès le début, marquant les meilleures notes.
Résultats
Nicole obtint neuf fois la note maximale de 12 points soit la moitié des pays participants, un record. À la fin du vote, elle totalisait une avance de 60 points sur le deuxième Israël. Troisième la Suisse et la Belgique était quatrième.
Lors de la reprise, Nicole chanta sa chanson successivement en allemand, anglais, français et néerlandais. Elle fait encore aujourd'hui une grande carrière dans les pays de langue allemande.
© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales