Concours Eurovision de la Chanson 1981

Doireann Ní Bhriain

26e Concours Eurovision de la Chanson 1981
4 avril 1981 au Simonscourt Pavillion du Royal Dublin Society à Dublin en Irlande
Présenté par Doireann Ní Bhriain

Présentation
Royal Dublin SocietyLe 4 avril 1981 l'Europe avait rendez-vous avec l'Eurovision à Dublin. La télévision Irlandaise, la RTÉ, avait installé ses caméras dans le centre des expos de Dublin le Royal Dublin Society (RDS) et plus précisément dans le Simonscourt Pavillion. En fait sa volonté était de donner à l'événement une dimension jamais atteinte. La scène d'abord était la plus grande jamais construite. Le décor de Michael Grogan représentait trois énormes formes d'inspiration celtique surplombant un ensemble de scenettes, le tout changeant de couleur selon l'éclairage. La scène était encadrée à gauche par l'orchestre qui siégeait sous un énorme escalier par lequel rentraient les différents chefs d'orchestre internationaux, et à droite par la scène aménagée pour le vote avec les bureaux du scrutateur et le tableau d'affichage.

La RTÉ créa cette année là, la fameuse "Green Room" (Salle Verte). Lieu où les artistes participants attendent leur passage sur la scène et les résultats. La couleur verte étant associée à l'espoir de la victoire. Pendant la semaine des répétitions les artistes pouvaient se retrouver à "Eurovision Village" un club où ils pouvaient le soir se détendre en musique et s'amuser entre eux, chanter danser etc. L'organisation du Concours tenait plus de l'événement national en Irlande que de la simple réalisation d'une émission de télévision.

Coté pays participants, le Maroc et l'Italie ne participait pas mais avec le retour de la Yougoslavie et d'Israël et l'arrivée d'un nouveau pays, Chypre, le nombre de participants atteint le record de 1978 : 20. La présentatrice Doireann Ní Bhriain entra en scène par le centre et accueillit le monde en Irlandais, Français et Anglais. Les cartes postales allaient présenter les artistes dans des scènes ou paysages irlandais.
Autriche, Turquie, Allemagne
Le premier pays comme l'année précédente était l'Autriche. La chanson, une ballade romantique, attirait l'attention par l'interprétation curieuse qui en était donnée. Des danseuses en tenues classiques partageaient la scène avec d'autres dans des tenues qui ressemblaient à celles des joueurs de football américain avec l'artiste principal au centre de cette chorégraphie, Marty Brem qui était dans le groupe Blue Danube l'année précédente.

La Turquie ensuite et le trio Modern Folk Üçlüsü, et à ses cotés Aysegül Aldinç chantent sur le thème de l'amitié.
Marty Brem (Autriche)   Lena Valaitis (Allemagne)
Marty Brem (Autriche)   Lena Valaitis (Allemagne)

On ne change pas une équipe qui a de bons résultats, Ralph Siegel et Bernd Meinunger encore une fois auteurs/compositeurs pour l'Allemagne. Ils confient "Johnny Blue" à Lena Valaitis. La chanson sur un aveugle qui souffre pendant son enfance de son handicap, et qui à l'age adulte devient une grande vedette. Sur scène un joueur d'harmonica accompagnait en direct l'artiste allemande.
Luxembourg, Israël
Le Luxembourg, 20 ans après sa victoire était à nouveau représenté par Jean-Claude Pascal. "Je voulais faire un coucou à l'Europe... " disait-il. Son coucou en forme de ballade dont il était l'auteur, parlait d'une musique de la vie. Elle n'eut pas le succès escompté.

Après ses deux participations gagnantes Israël confiait à nouveau ses chances à un groupe. L'interprète principale avait surement une des plus belles voix du concours. La chanson parlait de la soirée où les amants vont se dire tout ce qu'ils ne s'étaient jamais dit.
Jean-Claude Pascal (Luxembourg)   Habibi (Israël)
Jean-Claude Pascal (Luxembourg)   Habibi (Israël)
Danemark
Tommy Seebach revenait également accompagné sur scène de Debbie Cameron, ils chantèrent une chanson sur les enfants. Noir ou blanc, cheveux tressés ou non nous aimons nos enfants. Le rythme en était disco, et les interprètes ont aussi offert pour la première fois à l'Eurovision une grande chorégraphie. Debbie et deux danseuses sur le centre de la scène dansant du disco de toute leurs âmes pour défendre les couleurs du Danemark.
Tommy Seebach & Debbie Cameron (Danemark)   Debbie Cameron (Danemark)
Tommy Seebach & Debbie Cameron (Danemark)
Yougoslavie, Finlande, France
Après une absence de quatre ans c'est une chanson bosniaque qui représentait la Yougoslavie. L'artiste, Seid Memić-Vajta, interpréta sa ballade dédiée à sa belle Lejla.

La tenue de l'artiste finlandais étonna. Riki Sorsa chantait en effet du reggae déguisé en arlequin multicolore.

La France assurait alors sa participation. Les auteurs/compositeurs de "L'oiseau et l'enfant" notre dernier titre gagnant avaient signé cette année là "Humanahum". La chanson était confiée à Jean Gabilou dont on nous disait qu'il avait une carrière à Tahiti son île natale. Dans le texte le chanteur raconte le discours d'un vieil homme sur une autre planète loin de la Terre en l'an 3000. Il raconte à des enfants que notre planète a disparu car les hommes qui y vivaient heureux ont inventé la guerre. La semaine de l'Eurovision avait été dramatique pour Jean Gabilou qui avait du faire face à distance, pendant cette période, au décès de son épouse restée à Tahiti.
Rikki Sorsa (Finlande)   Jean Gabilou (France)
Rikki Sorsa (Finlande)   Jean Gabilou (France)
Espagne, Pays-Bas, Irlande
Pour l'Espagne aussi nous avions un titre disco, chanté par l'artiste d'origine italienne : Baccheli. Et seulement toi, je ne veux que toi, il n'y a que toi, les paroles sont assez simples, et le rythme entraînant.

Les artistes néerlandais avec Linda Williams devaient chanter initialement sans l'orchestre. Toutefois comme certains de leurs instruments sur scène étaient enregistrés ils devaient obligatoirement utiliser une partie de l'orchestre. La télévision néerlandaise délégua donc, au dernier moment, son chef d'orchestre pour assurer le respect du règlement.

C'est sous un tonnerre d'applaudissements que les trois filles du groupe Sheeba entrèrent en scène pour représenter le pays d'accueil. Leurs costumes étaient sortis tout droit d'un épisode de star trek après une attaque de comètes en colère. Elles chantent contre les horoscopes écrit par les hommes et non par les étoiles. "Le succès vient de ce que nous faisons et non de ce dont nous parlons..." disent-elles ou encore "Ils sont célestes, nous sommes terrestres, gardons les pieds sur terre...". L'ensemble bien rythmé et disco reçoit des chaleureux applaudissements du public irlandais réuni sur les gradins.
Baccheli (Espagne)   Sheeba (Irlande)
Baccheli (Espagne)   Sheeba (Irlande)
Norvège
Finn Kalvik (Norvège)L'artiste norvégien Finn Kalvik ne s'imaginait certainement pas rentrer dans son pays avec un score nul. Sa chanson avait pourtant été produite par le groupe Abba, une ballade romantique qu'il interprétait à la guitare. Sans être favori on n'imaginait pas cette chanson classée dernière.
Royaume-Uni
Le groupe Bucks Fizz allait aussi se faire remarquer par son interprétation. Composé de deux filles et deux garçons, ces derniers n'hésiteront pas au milieu de la chanson à retirer les jupes de leurs compagnes pour mieux danser avec elles. Dans la chanson rythmée, ils exhortent l'autre à se décider à faire ce grand pas qui mène à l'amour. Le groupe britannique se composait de Cheryl Baker, Mike Nolan, Jay Aston et Bobby G.
Bucks Fizz (Royaume-Uni)   Bucks Fizz (Royaume-Uni)
Bucks Fizz (Royaume-Uni)
Portugal, Belgique
Il faut toujours chanter en direct à l'Eurovision, et l'artiste portugais Carlos Paião le savait bien. C'est pour cela qu'il donne une parodie de la chanson en play-back.

Une autre chanson très chorégraphiée est celle de la Belgique. En néerlandais, Emly Starr veut être la Dalila de Samson, car elle l'aime. Cette chanson disco et sa chorégraphie sont un plus pour la Belgique. Elle finit son tube par "Samson I Love You" tous les commentateurs voulaient s'appeler Samson.
Emly Starr (Belgique)   Emly Starr (Belgique)
Emly Starr (Belgique)
Grèce, Chypre
Un tout autre rythme accompagne la chanson grecque. Une ballade romantique et poétique, magnifiquement interprétée par Yiannis Dimitras accompagné d'une pianiste sur la scène.

Une autre chanson en langue grecque, celle qui représentait pour sa première contribution Chypre avec le groupe Island. La petite île de la Méditerranée entrait dans le concert Européen avec "Monika". Le rythme très grec et ensoleillé, comme un titre de vacances, correspondait bien à l'attente du public.
Yiannis Dimitras (Grèce)   Island (Chypre)
Yiannis Dimitras (Grèce)   Island (Chypre)
Suisse
La Suisse était favorite, le groupe Peter Sue & Marc la représentait pour la quatrième fois. Cette fois avec une ballade en Italien, "Que serais-je sans toi". La très belle mélodie helvétique allait-elle toucher le cœur des jurys ?
Peter Sue & Marc (Suisse)   Peter Sue & Marc (Suisse)
Peter Sue & Marc (Suisse)
Suède
Pour terminer la partie chanson, Björn Skifs représentait pour la deuxième fois la Suède. Son titre était plus rock que celui qu'il avait interprété en 1978 et avait obtenu le 12 points de la France. Björn qui chantait sa chanson en gants blancs, s'adresse à sa bien aimée en lui disant que prisonnière d'un rêve elle ne pourra plus échapper à son amour.
Björn Skifs (Suède)   Björn Skifs (Suède)
Björn Skifs (Suède)
Entracte, vote
Pour l'entracte, il fût demandé aux troupes irlandaises Planxty & Timedance de danser et jouer des airs traditionnels Irlandais.

Doireann, dans la partie aménagée pour le vote s'apprêtait à appeler les pays pour compter les points. À ce moment là se produisit quelque chose dont aucun téléspectateur ne s'est aperçut. Le tableau marquoir se mît à fonctionner à ce moment précis. Pendant la répétition générale et pendant toute la première partie de l'émission en direct, il avait refusé de répondre aux commandes des opérateurs ou de Frank Naef le scrutateur. Ce dernier avait avoué à l'occasion d'une entrevue avec l'OGAE qu'il s'était déjà préparé ce soir là à compter les votes des différents pays sur des tableaux en papier, ce qui n'aurait pas été du plus télégénique.
Le tableau marquoir   La scène du vote à l'annonce des résultats
Le tableau capricieux et la scène du vote à l'annonce des résultats.

Un incident se produisit avec le jury Yougoslave. La porte parole hésitant plusieurs fois avant de répondre aux appels de la présentatrice. Et la question si célèbre "May we have your vote? (Puis-je avoir vos votes ?)" s'est vu répondre "But I don't have them! (Mais je ne les ai pas !)" Ce qui provoqua un fou rire général dans la salle. Enfin les choses rentrèrent dans l'ordre et elle pût donner le vote de son pays. Le vote fût très ouvert, il n'y eut pas de pays qui a mené sur plusieurs votes. Cinq pays pouvaient tous prétendre gagner jusqu'aux derniers votes : l'Irlande, la Suisse, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni.
Résultats
C'est finalement le Royaume-Uni qui l'emporta avec seulement 4 points d'avance sur l'Allemagne deuxième. La France se classa 3e, la Suisse était le pays ayant marqué le plus de 12 points mais ne se classait que 4e. L'Irlande pays organisateur en 5e position.

Le groupe gagnant Bucks Fizz connût une carrière remarquable au Royaume-Uni. Suite à leur victoire les quatre jeunes ont tourné dans le royaume.
Ce groupe existe toujours mais a du changer sa composition, l'un des garçons s'étant retrouvé handicapé suite à un accident d'autocar lors d'une tournée du groupe.
© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales