Concours Eurovision de la Chanson 1968

Catherine Boyle   Logo Eurovision 1968

13e Grand-Prix Eurovision de la Chanson Européenne 1968
6 avril 1968 au Royal Albert Hall à Londres au Royaume-Uni
Présenté par Catherine Boyle

Présentation
C'est la première fois que le Royaume-Uni organisait le Concours après l'avoir gagné. Le Royal Albert Hall (l'Opéra) connu pour ses concerts populaires, était l'endroit et le 6 avril la date de la grande finale. Une grande nouveauté cette année là, qui ne s'inscrivait dans aucun règlement. C'est tout simplement le premier Concours Eurovision de la Chanson produit en couleurs. En France la retransmission fût assurée par la deuxième chaîne, la seule en couleur à cette époque.
Royal Albert Hall   La scène de l'Eurovision 1968
Royal Albert Hall   La scène de l'Eurovision 1968

Comme pour les précédents Concours en Grande Bretagne c'est pour la troisième fois Catherine Boyle qui présenta l'émission, devant un public décidément très chauvin. Encore une fois la chanson britannique était donnée gagnante avant le concours. Sir Cliff Richard déjà célèbre en Europe était attendu avec un titre composé par les auteurs/compositeurs de "Puppet on a string". En fait la grande question des spectateurs était qui allait être deuxième ?

Le décor était très simple et peu original : le logo Eurovision. À la différence de 1965 les artistes entraient en scène par le centre du logo. Les mêmes pays que 1967 concourraient pour succéder à Sandie Shaw. Catherine présenta chaque chanson sans apparaître à l'image.
Luxembourg, Suisse, Monaco
Le Luxembourg était représenté par un duo : Chris Baldo & Sophie Garel. Chris est luxembourgeois et devait représenter seul son pays. Toutefois sa grande timidité laissait présager un doute sur sa capacité à interpréter la chanson devant un tel auditoire. Il fût alors demandé à Sophie Garel une présentatrice vedette à Radio Luxembourg de lui tenir compagnie sur scène. Elle chanta les refrains de la chanson avec lui et tout se passa bien.
Chris Baldo & Sophie Garel (Luxembourg)   Line & Willy (Monaco)
Chris Baldo & Sophie Garel (Luxembourg)   Line & Willy (Monaco)

La Suisse présentait une chanson en Italien, une émouvante ballade par Gianni Mascolo.
Le célèbre couple Line & Willy représentait Monaco.
France
La France faisait encore figure de favorite avec une artiste qui avait déjà gagné le concours six ans auparavant : Isabelle Aubret. Cette fois c'est avec la chanson "La source". Le texte de la chanson racontant avec beaucoup de pudeur l'histoire d'un viol, est du à Guy Bonnet et Henri Djian.
Gianni Mascolo (Suisse)   Isabelle Aubret (France)
Gianni Mascolo (Suisse)   Isabelle Aubret (France)
Espagne, Monaco
Le Royaume-Uni pays hôte, était très fort aussi. Sir Cliff Richard sur son terrain n'hésita pas à ponctuer sa chanson d'un galop. Son passage fut salué de vifs applaudissements et cris des fans britanniques présents dans la salle.
Sir Cliff Richard (Royaume-Uni)   Sir Cliff Richard (Royaume-Uni)
Sir Cliff Richard (Royaume-Uni)

La chanson Espagnole, "La, La, La..." ne devait pas être interprétée par Massiel à l'origine. L'artiste original Juan Manuel Serrat voulait absolument l'interpréter en catalan, langue en usage dans le nord est de l'Espagne et Andorre. L'administration centralisatrice de l'Espagne à cette époque refusait catégoriquement ce choix. Juan Manuel décida alors de ne pas faire le voyage pour représenter son pays. Il fût remplacé par Massiel qui chanta le titre en castillan (espagnol).
Yougoslavie
La Yougoslavie étonna par la tenue de scène de ses interprètes. Ils apparurent en ménestrels du moyen age pour chanter "Jedan dan" (Un jour). Cette chanson était observée également comme un gagnant potentiel.
Luci Capurso & Hamo Hajdarhodžić (Yougoslavie)   Luci Capurso & Hamo Hajdarhodžić (Yougoslavie)
Luci Capurso & Hamo Hajdarhodžić (Yougoslavie)
Entracte, vote
Pour l'entracte une autre nouveauté, celui-ci n'avait pas lieu sur la scène où s'était joué l'Eurovision. Pour la première fois la BBC diffusa un film sur Londres, montrant ainsi ses différentes facettes touristiques. C'est un peu l'ancêtre des fameuses cartes postales de l'Eurovision.

Le vote était sans nouveauté dans le règlement par rapport à 1967. Quelques difficultés arrivèrent avec le dernier vote, celui de la Yougoslavie. À ce moment là l'Espagne était première avec un seul point d'avance sur le Royaume-Uni 2e. Le jury Yougoslave semblait avoir attribué trop de points. Le scrutateur de l'UER demanda alors à Catherine Boyle de rappeller ce jury afin qu'il puisse corriger son vote. Celui-ci en fait ne changeait rien car il n'attribuait pas de points aux pays qui étaient en tête.
Résultats
L'Espagne était déclarée vainqueure avec la plus petite différence de point qu'il puisse être. La chanson Espagnole "La, La, La..." souvent décrite comme la chanson Eurovision type, en raison de son nombre de la, la, la parle d'une chanson que l'on entend de la naissance à la mort. La France se classa 3e.
© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales