Concours Eurovision de la Chanson 1966

Logo Eurovision 1966   Josiane Shen

11e Grand-Prix Eurovision de la Chanson Européenne 1966
5 mars 1966 au Grand Auditoire de la Villa Louvigny à Luxembourg au Luxembourg
Présenté par Josiane Shen

Présentation
La Villa LouvignyLa CLT se devait maintenant d'organiser son deuxième Concours. Le 5 mars les candidats se réunissaient dans le Grand Auditoire de la Villa Louvigny (photo) qui avait déjà été le théâtre des opérations en 1962. Une nouvelle règle fût alors décidé concernant la langue d'interprétation. Les interprètes avaient maintenant l'obligation de chanter dans la langue ou l'une des langues du pays les ayant nommés. Au début du programme, la musique en direct de l'orchestre rappelait l'air de "Poupée de cire, poupée de son" et l'image avant l'entrée de la présentatrice était celle de France Gall présente dans la salle.

Josiane Shen, présenta l'émission intégralement en français. Comme en 1962 les chansons se sont enchaînées sans présentation individuelle.
Le décor plus recherché que l'année précédente représentait d'un coté de la scène un mobile, et de l'autre coté le bas d'un escalier.

Ce sont les mêmes pays qu'en 1965 qui se présentaient.
Luxembourg, Norvège, Suède
Pour représenter le Luxembourg une jeune artiste française : Michèle Torr. Chantant sur le thème du retour de celui qu'elle aime, elle donna une chanson dans le style yé-yé.

Pour la Norvège, une jeune artiste là aussi dont on reparlera plus tard à l'Eurovision Åse Kleveland.
Pareil pour la Suède notez le passage de Lill Lindfors aux cotés de Svante Thuresson.

En fait, les deux artistes nordiques seront présentatrices de l'Eurovision. La norvégienne en 1986 à Bergen et la suédoise à Göteborg en 1985.
Åse Kleveland   Lill Lindfors & Svante Thuresson
Åse Kleveland (Norvège)   Lill Lindfors & Svante Thuresson (Suède)
Autriche, Espagne, Monaco
Pour l'Autriche troisième participation consécutive d'Udo Jürgens. Après deux tentatives encourageantes, il signait là certainement sa plus belle ballade, la plus émouvante sûrement, sur le thème de l'adieu.

Première participation de Raphael pour l'Espagne. Cet artiste connaîtra un grand succès dans son pays, et est encore de grande renommée.

À Monaco, lors de la sélection nationale, l'artiste française Isabelle Aubret déjà célèbre et l'artiste croate Tereza étaient ex aequo à la première place. C'est la Princesse Grâce, elle même membre du jury, qui eut le vote décisif. Elle expliqua que les deux chansons étaient d'égale qualité et qu'elle préférait donner sa chance à une artiste débutante.
Italie
Domenico Modugno encore une fois parmi les concurrents pour l'Italie bien sur, il se payait même le luxe d'être le favori avec en point d'exclamation "Dieu Comme Je T'Aime". Les répétitions furent mouvementées, l'artiste auteur compositeur de sa chanson n'étant pas satisfait de la qualité de l'orchestre et décida de boycotter la répétition générale. Ce mouvement d'humeur lui a été préjudiciable car les jurés n'ont donc pas pu entendre sa chanson lors de cette première audition et ne l'ont jugé que sur son passage en direct lors de la finale.
Pays-Bas et Luxembourg en photos
Milly Scott   Michelle Torr
des mexicains pour représenter les Pays-Bas
(Milly Scott au centre)
  Michelle Torr (Luxembourg)
France, Royaume-Uni
La France était représentée par Dominique Walter. Un jeune artiste qui a certainement fait de son mieux avec une chanson étonnante. En fait il faisait l'inventaire des différences entre la vie aux USA et la vie en Europe. Notre coté étant décrit comme un village où tout le monde attends son amie américaine pour lui prouver qu'on est vraiment bien mieux chez nous. Dominique Walter est le fils de Michèle Arnaud qui avait représenté le Luxembourg en 1956 et qui curieusement faisait partie du jury qui sélectionna la chanson française.

L'artiste britannique étonna par sa tenue de scène, il interpréta sa ballade en kilt. Ce n'est pas tous les ans qu'un Écossais représente le Royaume-Uni.
Kenneth Mac Kellar   Dominique Walter
Un Écossais pour le Royaume-Uni
Kenneth Mac Kellar
  Dominique Walter (France)
Entracte, vote
Pour l'entracte la télévision du Grand Duché fît appel aux "Haricots Rouges". Il ne s'agissait pas de conseils culinaires mais d'un orchestre de jazz, qui interpréta quelques morceaux.

Enfin Josiane présenta le vote. Le règlement sur ce point n'avait pas changé par rapport aux deux années précédentes. Le vote fût ponctué de réactions du public excédé par les votes amicaux des pays nordiques entre eux. Il est vrai qu'à la fin du vote on obtint un tiercé de tête très inhabituel.
Résultats
En fait le pays vainqueur était l'Autriche avec donc Udo Jürgens. Sa chanson émouvante au titre français, connue elle aussi un bon succès en Europe et lança une mode pour les ballades en allemand.
Udo Jürgens reçoit son prix des mains de France Gall   Udo Jürgens lors de la réinterprétation de sa chanson
Udo Jürgens reçoit son prix des mains de France Gall   Udo Jürgens lors de la réinterprétation de sa chanson

La Suède se classait 2e et la Norvège 3e. Ces trois pays réalisaient là des performances qu'ils n'étaient pas prêts d'égaler ou surpasser. Il semblerait toutefois que c'est la solidarité des pays scandinaves qui au moment du vote a permis ce classement.

L'Italie pourtant favorite terminait dernière sans avoir marqué le moindre point au même titre que Monaco. La France bénéficia de la solidarité de Monaco qui nous attribua notre seul point.

Juste avant de reprendre une deuxième interprétation de sa chanson lauréate, Udo dit simplement : "Merci Jury..."
© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales